Blog des experts

La pompe à chaleur haute température : une fausse bonne idée

La pompe à chaleur haute température : une fausse bonne idée

La pompe à chaleur air/eau constitue une alternative intéressante aux chaudières, notamment pour le remplacement des modèles fioul. Elle se raccorde sans gros travaux au réseau de chauffage existant pour alimenter en eau chaude un plancher chauffant ou des radiateurs. On trouve sur le marché des pompes à chaleur dites haute température. Ces générateurs, conçus pour alimenter des radiateurs avec une température d’entrée d’eau supérieure à 65°C, sont-ils vraiment pertinents ?

Une bonne idée sur le papier, pas en pratique

Dans l’existant, à moins de résider dans une maison récente équipée de radiateurs basse température, les radiateurs de chauffage central ont été dimensionnés lors de leur installation pour fonctionner à haute température, généralement 75°C. Quand on remplace une chaudière d’ancienne génération par une pompe à chaleur, il pourrait sembler logique de conserver cette même température. En pratique, ce n’est quasiment jamais nécessaire.

Deux raisons à cela :

  • lors de leur installation, les radiateurs ont le plus souvent été surdimensionnés, avec des puissances largement supérieures aux besoins thermiques du logement ;
  • depuis la mise en place et le dimensionnement de ces émetteurs de chauffage, des travaux d’isolation thermique (remplacement des fenêtres, isolation des combles…) ont, dans bien des cas, réduits les besoins.

Résultat : les radiateurs n’ont, dans presque la totalité des cas, pas besoin d’être alimentés par une eau à haute température.

Principe de fonctionnement d'une pompe à chaleur :

Attention aux surcoûts !

Il existe bien sûr certains cas où les radiateurs doivent être alimentés à haute température.
Mais plutôt que d’investir dans une pompe à chaleur haute température, plus onéreuse à l’achat (au minimum 30 %)  mais aussi à l’usage (1800 euros à l’année avec des radiateurs alimentés à 75°C contre 1500 euros avec une eau à 55°C, selon les résultats d’une étude Viessmann sur une maison vosgienne présentant 12 kW de déperditions), peut-être est-il préférable d’engager des travaux préalables dans son logement ?
Une bonne idée est de modifier le réseau de chauffage en ajoutant de nouveaux radiateurs. L’ensemble des radiateurs peut alors être alimenté à plus basse température. Il est sinon judicieux de réaliser des travaux d’isolation pour réduire les besoins de chauffage, voire de se poser la question de la pertinence d’une pompe à chaleur. Une chaudière gaz à très haute performance énergétique peut parfois s’avérer plus intéressante.

Devoir de conseil

Ciblant le seul marché de la rénovation, les pompes à chaleur haute température n’ont donc pas l’intérêt qui leur est parfois prêté.
Pour bien dimensionner votre future installation, un installateur qualifié doit calculer les déperditions du logement et déterminer au plus juste la température d’alimentation des radiateurs.
L’offre de pompes à chaleur Viessmann, déclinée en trois niveaux de gammes pour des températures maximales de fonctionnement de 55°C, 60°C ou 65°C, suffisent à répondre à la plupart des projets.
Hélas certains professionnels jouent parfois la solution de facilité, au détriment de leur devoir de conseil, en préconisant un matériel sans réaliser finement cette étude préalable.
Le choix d’une pompe à chaleur haute température est alors l’assurance pour eux d’une solution qui fonctionnera en toute occasion. C’est aussi parfois l’occasion de gonfler leur devis…
Vous avez un projet de chauffage déjà assez concret ? Vous commencez à vous renseigner sur un projet, en neuf ou en remplacement d’une installation existante ?
Remplissez le formulaire suivant ; nous nous ferons un plaisir de vous accompagner.

Commenter cette publication
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes ou non un visiteur humain et à prévenir les soumissions automatisées de spams.
Angel posté le 23 Février 2020
Bonjour pour remplacer une chaudière fuel J’ai aussi on poêle bois Montant de réf impôts 18500 par an
Carrel Jean-françois posté le 1 Mars 2020
Parfaitement d'accord avec cette analyse et la pertinence du diagnostic ! Nous n'avons à ce jour posé aucune pompe à chaleur de type Haute Température. Nous avons toujours opté pour réaliser une analyse fine des besoins thermiques. Nous avons systématiquement proposé l'amélioration de l'isolation des combles et le redimensionnement de quelques radiateurs si l'estimation thermique le nécessite. L'ensemble de nos réalisations chez nos clients en est la preuve concrète depuis des années. Le bilan économique (investissement et fonctionnement) de nos réalisations reste toujours favorable à nos clients. Nous remercions Viessmann pour cette étude qui conforte nos choix techniques historiques !
Viessmann France SAS posté le 2 Mars 2020
Bonjour M. Carrel. Nous vous remercions pour ce commentaire. Nous essayons au travers de nos articles d'être le plus objectif que possible. C'est en informant les utilisateurs sur les bonnes pratiques que nous pourrons tous ensemble réduire notre empreinte carbone et avoir des installations fonctionnelles, décarbonées et durable... Merci à tout les professionnels qui œuvrent au quotidien en ce sens. Très cordialement.