Blog des experts

Conseils contre les nuisances sonores d'une pompe à chaleur

Conseils contre les nuisances sonores d'une pompe à chaleur

Les pompes à chaleur constituent l'un des types de chauffage les plus populaires dans les nouveaux bâtiments. Dans les zones densément construites et peuplées, elles peuvent parfois causer des désagréments. Certains voisins se plaignent des nuisances sonores causées par les unités extérieures de certaines pompes à chaleur aérothermiques ou géothermiques. Comment cela se produit-t-il ? Quel est le niveau sonore d'une pompe à chaleur ? Existe-t-il une pompe à chaleur air-eau sans bruit ?

Les sujets en un coup d'œil :

  • Les pompes à chaleur aérothermiques sont-elles bruyantes ?
  • Quels sont les niveaux de bruit autorisés ?
  • Quelques conseils contre le bruit des pompes à chaleur

Pourquoi une pompe à chaleur fait du bruit ?

Les systèmes de chauffage par pompe à chaleur utilisent un procédé technique pour exploiter l'énergie environnementale pour le chauffage. En particulier les pompes à chaleur aérothermiques, destinées à être installées à l'extérieur, peuvent provoquer du bruit auprès des voisins. Cela s'explique par les ventilateurs et les compresseurs qui fonctionnent dans les unités extérieures des appareils.

Les pompes à chaleur modernes aérothermiques sont-elles vraiment bruyantes ?

Le niveau de bruit produit par une pompe à chaleur est indiqué dans la documentation du fabricant. Il donne les valeurs en décibels (pondérés A) ou dB(A). L'unité représente la pression acoustique ou le niveau de bruit selon la courbe de pondération de fréquence A, normalisée au niveau international. Cette dernière agit comme un filtre avec lequel les sons audibles par l'homme peuvent être décrits. À la source du bruit, c'est-à-dire directement à côté de la pompe à chaleur air-eau, les émissions sonores se situent généralement entre 50 et 65 décibels. Comme le niveau de pression acoustique diminue avec la distance de l'appareil, il est généralement inférieur à 45 dB(A) à une distance de trois mètres, en rappelant que le bruit du compresseur de la pompe à chaleur peut être minimisé en ajoutant des barrières, des écrans et même des murs anti-bruit.

Comparaison du bruit : quel est le niveau sonore de 45 dB(A) ?

De nombreuses personnes sont incapables d'évaluer si un niveau de pression acoustique de 45 dB(A) est déjà considéré comme une tonalité. Il est donc intéressant de faire une échelle du son en comparant les bruits. Cette valeur, par exemple, correspond à peu près au ronronnement d'un réfrigérateur ou au niveau sonore d'une pluie calme. Alors que le trafic routier normal à proximité immédiate génère environ 70 dB(A), le niveau sonore d'une conversation est d'environ 60 dB(A). Le tic-tac d'une horloge est de 20 dB(A) et la chute d'une plume provoque un peu plus de 0 dB(A). Il s'agit du seuil de l'audition humaine, celui au-dessous duquel la perception est impossible.

Différence entre puissance acoustique et pression acoustique

La puissance acoustique s’exprime en Lw et caractérise la capacité d’émission sonore de la source indépendamment de son environnement. Cette puissance acoustique (Lw) est mesurée en laboratoire. C’est la valeur qui permet de comparer directement les appareils entre eux.
La pression acoustique s’exprime en Lp et se définit comme la grandeur acoustique perçue par l’oreille humaine et mesurée par le sonomètre. Pour une source donnée, la pression acoustique (Lp) dépend de l’environnement d’installation et de la distance à laquelle on réalise la mesure.

Bruit d'une pompe à chaleur : ce qu'il faut prendre en compte

Lorsque l'on examine les niveaux sonores de différentes pompes à chaleur aérothermiques, la principale chose à vérifier sont les seuils sonores. Les valeurs ne peuvent être comparées que si elles se réfèrent à la même distance de l'appareil de chauffage et aux mêmes conditions de température. De plus, certaines conditions d'installation peuvent accroître la pollution sonore. C'est le cas notamment sous les auvents ou entre deux murs.

Quel est le niveau sonore admissible d'une pompe à chaleur ?

Le niveau sonore d'un système de chauffage par pompe à chaleur dépend largement de l'heure de la journée et de la zone d'habitation. En règle générale, les unités peuvent être plus bruyantes le jour que la nuit. Il ne faut pas minimiser les conditions sonores déterminées par les lieux de résidence qui sont nettement différentes selon qu’il s’agisse d’une zone industrielle, une zone urbaine ou une zone résidentielle.

Le tableau suivant montre ainsi les seuils à ne pas dépasser dans les villes, aux abords des routes ou dans les coins plus calmes.

Bruit résiduel d'une pompe à chaleur selon les zones

Source : AFPAC

Que dit la réglementation sur le bruit ?

La réglementation du bruit de voisinage est régie par le décret du 31 août 2006 et norme NF S 31-010. La nuisance est définie par la notion d’émergence, c’est-à-dire la différence entre le niveau de pression acoustique mesuré lorsque l’appareil est à l’arrêt comparé au niveau mesuré lorsque l’appareil est en fonctionnement au même endroit. Les mesures d’émergence doivent être réalisées en limite de propriété. Dans le cas des bâtiments, ces mesures doivent être faites dans les pièces à vivre avec les fenêtres ouvertes et avec les fenêtres fermées.
La réglementation différencie l’émergence entre le jour et la nuit :

  • Le jour (7h – 22h), écart maximum autorisé de 5 dB(A)
  • La nuit (22h – 7h), écart maximum autorisé de 3 dB(A)

Mesures à prendre en compte en fonction de l’émergence liée au fonctionnement de la PAC (la nuit) :

Emergence acoustique d'une pompe à chaleur la nuit

Source : AFPAC

Si les nuisances sonores d'une pompe à chaleur deviennent supérieures à ces seuils et qu’elles peuvent être constatées dans un périmètre donné autour de votre habitation, alors des travaux correctifs seront nécessaires. Attention, il s'agit ici du niveau de pression acoustique mesuré dans les pièces à vivre, comme les salons ou les chambres.

Pollution sonore due à la pompe à chaleur de mon voisin : que faire ?

Si vous êtes affecté par les nuisances sonores causées par la pompe à chaleur de votre voisin, nous vous recommandons de prendre d'abord contact directement avec lui. Discutez ensemble des mesures qui pourraient être prises pour réduire le niveau de pression acoustique dans vos chambres à coucher ou vos salles de séjour. Si cela ne vous aide pas, contactez la mairie. En règle générale, l'avis d'un expert est également requis.

Mesures simples contre le bruit d'une pompe à chaleur à air

La priorité absolue est toujours de choisir un emplacement approprié pour la pompe à chaleur. Si l’installation n’est pas optimale ou si les conditions ont changé au fil du temps, des mesures simples peuvent permettre de limiter le bruit d’une PAC air-eau, comme il est mentionné ci-dessous :

  • Fonctionnement nocturne silencieux : les réservoirs de stockage et les systèmes de chauffage de surface tels que le chauffage au sol stockent la chaleur dans le bâtiment. Si ces systèmes sont disponibles, la puissance de la pompe à chaleur peut être réduite la nuit, ce qui permet également un fonctionnement plus silencieux. Un réservoir de stockage d'eau chaude peut également être utilisé pour reporter le chauffage de l'eau aux premières heures de la matinée, pour un fonctionnement plus silencieux la nuit.
  • Installer un capot d'insonorisation : il s'agit d'un boîtier que les fabricants proposent en annexe pour les pompes à chaleur aérothermiques et certaines unités extérieures des pompes à chaleur. Cet élément réduit les émissions sonores en isolant le bruit.
  • Haies et écrans : des haies à feuilles persistantes et à feuillage dense entre la source de bruit et les maisons voisines sont également utiles. Tout comme les écrans acoustiques (ou écrans anti-bruit de pompe à chaleur), ils réduisent les émissions sonores.
  • Déplacer l'appareil de chauffage : s’il s’agit d’un lotissement composé de diverses maisons citadines, vous pouvez faire déplacer l'unité extérieure de la pompe à chaleur vers le côté rue. Les émissions sonores sont ainsi noyées par les bruits de la ville et les voisins sont moins concernés par la nuisance sonore. Les amortisseurs de vibrations qui découplent le chauffage de la pompe à chaleur de la structure du bâtiment sont également utiles dans ce contexte.

Conclusion

Si vous êtes affecté par les nuisances sonores de la PAC de votre voisin, il devient pertinent de commencer par en discuter avec l’intéressé, car des solutions sont envisageables pour réduire le bruit de la pompe à chaleur. Signalez les problèmes à votre voisin et cherchez ensemble une solution. L'ajustement des réglages, l'installation d'un capot d'insonorisation ou la pose d'une haie sont généralement simples à mettre en œuvre et peuvent conduire à une amélioration rapide.

Pour aller plus loin :

Vous avez un projet de chauffage déjà assez concret ? Vous commencez à vous renseigner sur un projet, en neuf ou en remplacement d’une installation existante ?
Remplissez le formulaire suivant, nous nous ferons un plaisir de vous accompagner.

Commenter cette publication
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes ou non un visiteur humain et à prévenir les soumissions automatisées de spams.
?
Vous avez besoin d'aide ?
Installateurs qualifiés RGE et formés aux solutions Viessmann