Blog des experts

Remplacer sa chaudière fioul par une pompe à chaleur : la bonne alternative

Remplacer sa chaudière fioul par une pompe à chaleur : la bonne alternative

L’installation et le remplacement des chaudières fioul devraient être interdites dès 2022. En cause, le coût élevé de cette énergie fossile et ses rejets polluants qui contribuent à l’effet de serre (émissions supérieures à 300 gCO2/kWh, là où par exemple l’empreinte du chauffage électrique, telle que définie dans la nouvelle réglementation environnementale dans le neuf, n’est que de 79 gCO2/kWh). Pour remplacer cette énergie encore utilisée par 3,5 millions de foyers français, plusieurs solutions de chauffage utilisant le vecteur eau sont possibles.

La pompe à chaleur en remplacement d’une chaudière fioul, quel modèle préférer ?

Une solution, la plus performante du point de vue énergétique, est la pompe à chaleur (PAC) aérothermique ou géothermique.

Changer sa chaudière fioul pour une pompe à chaleur géothermique

La PAC géothermique constitue un marché de niche, en recul depuis plusieurs années (seulement 2500 unités vendues en 2020 sur un total d’un peu plus de 175 000 PAC selon les derniers chiffres d’Uniclima, le syndicat de la filière). Cette technologie, dont l’intérêt tient à la stabilité des performances (indépendante des conditions climatiques, contrairement à la PAC air/eau), est victime de son coût élevé, à la fois du matériel (2000 à 3000 € de plus qu’une PAC air/eau) et de l’installation (coût du captage horizontal ou du forage). Fourni posé, l’écart avec une PAC air/eau peut ainsi atteindre 5000 à 10 000 € ; écart qui peut cependant être réduit par les aides de l’Etat dont MaPrimeRénov’, particulièrement favorable à la géothermie (jusqu’à 10 000 € pour les ménages aux revenus très modestes, contre 4000 € pour la PAC air/eau).

Remplacer sa chaudière fioul pour une PAC aérothermique

Pour réduire l’investissement, la meilleure option est sans doute une PAC air/eau. Cet équipement, qui consomme de l’électricité mais prélève l’énergie gratuite de l’air (une source renouvelable), réduit sensiblement la facture de chauffage. Le coût est inférieur à 6 c€/kWh, contre 8 à 10 c€/kWh pour le fioul.

La PAC hybride : une solution ou en relève de chaudière fioul ou gaz

Pour bénéficier des aides de l’Etat, l’ancienne chaudière fioul doit être remplacée par la PAC : monobloc (sans manipulation du fluide frigorigène lors de l’installation) ou bi-blocs (split). Plusieurs points de vérification doivent être pris en compte par l’installateur, notamment l’alimentation électrique et la température d’alimentation en eau des radiateurs. Quand les contraintes sont trop fortes, une solution est de privilégier une hybridation des énergies, soit en conservant la chaudière fioul en place, soit en optant, si le logement est alimenté par le réseau de distribution de gaz naturel, par une PAC gaz hybride.
La régulation des PAC Viessmann intègre de série la possibilité de fonctionner avec une chaudière fioul existante. La PAC est dimensionnée pour couvrir une partie des besoins de chauffage pour un fonctionnement écologique et économique. La chaudière fioul est utilisée en relève en cas de de grand froid ou de besoins de puissance plus élevés, permettant ainsi de s’affranchir des contraintes de la PAC. Le fonctionnement est comparable avec une PAC hybride, à la différence que celle-ci combine dans un même produit la PAC air/eau et la chaudière gaz à condensation utilisée en relève.

Remplacer sa chaudière fioul : les alternatives aux pompes à chaleur

Une option, peu chère à l’investissement et sans gros travaux, est la chaudière gaz. Mais le gaz reste une énergie fossile (même si celle-ci est moins polluante que le fioul) et le logement doit être desservi par le réseau de distribution de gaz naturel, ce qui est loin d’être toujours le cas.

Vous pouvez également opter pour l'alternative qu’est la chaudière à granulés de bois dont l’avantage est d’utiliser un combustible renouvelable, par ailleurs meilleur marché que le fioul et le gaz. Cette solution est particulièrement intéressante pour les besoins de chauffage élevés, liés à une grande surface habitable ou de fortes déperditions de chaleur. Mais le ticket d’entrée pour cette technologie reste assez élevé.

Pompe à chaleur, chaudière au gaz, PAC hybride, par quoi remplacer ma chaudière fioul ?

La chaudière gaz à condensation et à très haute performance énergétique (THPE) constitue un premier pas pour remplacer une chaudière fioul. Mieux vaut cependant opter pour une PAC, plus performante, écologique et économique à l’usage. La PAC hybride est une solution quand les contraintes de la PAC sont trop fortes : elle permet de réduire la puissance de celle-ci, et de fait l’investissement, sans plus se soucier de la température d’eau des émetteurs de chaleur. La chaudière biomasse constitue également une bonne alternative pour les besoins de chauffage importants.

Vous avez un projet de chauffage déjà assez concret ? Vous commencez à vous renseigner sur un projet, en neuf ou en remplacement d’une installation existante ?
Remplissez le formulaire suivant ; nous nous ferons un plaisir de vous accompagner.

Commenter cette publication
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes ou non un visiteur humain et à prévenir les soumissions automatisées de spams.
?
Vous avez besoin d'aide ?
Installateurs qualifiés RGE et formés aux solutions Viessmann