Blog des experts

Chaudière hybride : entre pompe à chaleur et chaudière gaz à condensation

Chaudière hybride : entre pompe à chaleur et chaudière gaz à condensation

La chaudière hybride : un générateur, deux énergies

Pourquoi choisir ? En combinant dans un même appareil pompe à chaleur air/eau et chaudière gaz à condensation, la pompe à chaleur hybride Vitocaldens 222-F, qui intègre également un ballon d’eau chaude sanitaire de 130 litres, prend le meilleur de chaque énergie : de la pompe à chaleur, utilisée en priorité pour couvrir les besoins de chauffage et d’eau chaude, la performance énergétique et le faible coût de fonctionnement ; de la chaudière gaz à condensation, la simplicité d’installation et la possibilité de s’affranchir des contraintes habituelles de la pompe à chaleur.

Comment fonctionne la chaudière hybride ?

En fonctionnement, ce générateur hybride donne la priorité à la pompe à chaleur. Pour obtenir le meilleur retour sur investissement, celle-ci est dimensionnée pour couvrir 30 à 50% des déperditions à la température de base de votre département d’habitation, ce qui est suffisant pour couvrir entre 70 et 90% des besoins de chauffage et des consommations par la pompe à chaleur. La chaudière vient donc en complément pour couvrir les 10 à 30% restants.

La régulation des chaudières hybrides : garantir l’utilisation de l’équipement le plus adéquat

Côté régulation, le gestionnaire d’énergie Hybrid Pro Control offre deux choix de fonctionnement selon le coût des énergies. Le paramétrage “économique” a souvent les préférences de l’utilisateur : lors de la mise en service de l’appareil, et à l’occasion de chaque entretien annuel, le prix des énergies (gaz pour la chaudière et électricité pour la pompe à chaleur, avec possibilité de distinguer les heures creuses des heures pleines) est saisi dans la régulation. Le système détermine alors automatiquement lequel des deux générateurs est le plus économique à l’usage. L’électricité étant plus de deux fois plus chère que le gaz naturel, la bascule de la pompe à chaleur vers la chaudière gaz s’opère généralement aux alentours de 0°C, quand la température extérieure chute et que la pompe à chaleur perd alors en efficacité. Il est sinon possible de choisir un paramétrage environnemental (“écologique”) en fonction des émissions de CO2 ou de la consommation d’énergie primaire

Une chaudière hybride ? Les avantages de la pompe à chaleur, sans les contraintes

La pompe à chaleur couvre seulement une partie des besoins de chauffage de la maison. L’intérêt est ainsi de réduire la puissance de cet équipement thermodynamique, et de fait son prix à l’achat qui bondit à proportion de la puissance ! Autre avantage : le niveau sonore de la pompe à chaleur, également à proportion de la puissance (notamment pour les modèles dits « haute température ») et qui est à prendre en compte pour l’installation, est aussi plus faible. La pompe à chaleur hybride s’avère donc une solution particulièrement silencieuse à l’usage. En maintenant un faible niveau de puissance électrique, ce générateur hybride évite aussi certains coûts cachés lors de la mise en œuvre, notamment liés à l’adaptation de l’infrastructure électrique (modification de la puissance du compteur, éventuel passage à une alimentation triphasée…).

Enfin, et sans rentrer dans des détails trop techniques, la pompe à chaleur hybride s’affranchit également de certaines problématiques de débit et donc d’hydraulique par rapport aux pompes à chaleur traditionnelles.

Quels sont les avantages d’une chaudière hybride ?

Les pompes à chaleur traditionnelles, dites « moyenne température », peuvent alimenter un plancher chauffant, des radiateurs basse température et, dans la plupart des cas en rénovation, des radiateurs plus anciens. Mais dans certains cas, ce n’est pas possible car les radiateurs demandent une température d’eau plus élevée que celle produite par la pompe à chaleur. La pompe à chaleur hybride balaie cette difficulté. Elle peut être utilisée avec tous les types d’émetteurs. Car dans cet équipement hybride, si la pompe à chaleur peut fournir une eau jusqu’à 55°C (ce qui est, rappelons-le, suffisant dans la plupart des cas), la chaudière peut venir en complément et produire, quand cela est nécessaire, une eau à plus de 65°C. De fait, la pompe à chaleur hybride offre aussi une alternative économiquement et techniquement plus intéressante que les pompes à chaleur dites « haute température » qui existent aussi sur le marché.

Quel est le prix d’une chaudière hybride ? 

En conciliant pompe à chaleur et chaudière, la pompe à chaleur hybride s’avère plus économique à l’usage que la pompe à chaleur traditionnelle, elle-même déjà plus économique que la chaudière gaz. L’investissement peut paraître élevé (à partir de 11 000 €, hors installation et aides de l’Etat – c’est deux fois plus qu’une chaudière gaz) mais il est comparable au budget d’une pompe à chaleur traditionnelle de plus forte puissance, à couverture des besoins de chauffage égale. Quand la maison ne peut pas être raccordée au gaz, il est d’ailleurs possible d’opter pour un modèle au gaz propane avec une citerne. Le gaz propane est plus onéreux que le gaz naturel mais la chaudière n’est utilisée qu’en complément de la pompe à chaleur, ce qui rend cette solution intéressante. La mise en place de cet équipement est très simple : l’unité intérieure compacte et monobloc s’installe facilement à la place de la chaudière fioul existante et elle est à relier à l’unité extérieure. Mais la puissance réduite de la pompe à chaleur, la compacité et le faible niveau sonore facilitent grandement l’implantation. Pour finir, le conduit de fumées doit être tubé.

Pompe à chaleur hybride : des aides financières intéressantes en 2020-2021

Les aides actuelles en faveur de la rénovation énergétique sont très favorables aux pompes à chaleur aérothermiques, géothermiques et hybrides en rénovation, notamment en remplacement d’une chaudière fioul. La prime Coup de Pouce additionnée à MaPrimeRénov’ peut permettre, en fonction du Revenu Fiscal de Référence du ménage en question, de se voir octroyer jusqu’à 9.000 € de prime.

Vous avez un projet de chauffage déjà assez concret ? Vous commencez à vous renseigner sur un projet, en neuf ou en remplacement d’une installation existante ?
Remplissez le formulaire suivant ; nous nous ferons un plaisir de vous accompagner.

Commenter cette publication
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes ou non un visiteur humain et à prévenir les soumissions automatisées de spams.
Picard Hervé posté le 7 Décembre 2020
J'ai une chaudière fuel Vitorond 100 : est-il possible de lui ajouter une pompe à chaleur qui prenne en charge le chauffage quand la température extérieure esi positive ?
Viessmann France posté le 8 Décembre 2020
Bonjour. Il est effectivement possible d'ajouter une pompe à chaleur qui deviendrait le générateur principal, la chaudière Vitorond (fioul ou gaz) prendrait le relais automatiquement pour les jours les plus froids et pour la production d'eau chaude éventuelle. Ceci se ferait à l'aide de l'installation d'un réservoir tampon (= récipient contenant une réserve d'eau de chauffage). Ce type de projet nécessite que l'installateur se déplace pour prendre en compte notamment les caractéristiques du volume à chauffer et le régime d'eau adapté aux émetteurs de chaleur (radiateurs et/ou plancher chauffant) ainsi que la place disponible dans le local "chaufferie". Pour aller plus loin et être mis en relation avec un installateur proche de chez vous, nous vous proposons d'utiliser notre formulaire projet (lien cliquable en bas de cet article) et cette adresse https://ma-solution-chauffage.viessmann.fr/installateur-chauffage. Cordialement.