Blog des experts

Comment contrôler la pression d’eau de mon circuit de chauffage ?

Comment contrôler la pression d’eau de mon circuit de chauffage ?

La pression d’eau de votre circuit de chauffage joue un rôle important pour le bon fonctionnement de votre installation. Si la pression est trop basse ou trop élevée, des dysfonctionnements et des pannes peuvent apparaître. Pour contrôler la pression d’eau de votre chaudière, il suffit de consulter le manomètre.

Qu’est-ce qu’un manomètre, où le trouver ?

Cet outil de suivi, qui se présente sous la forme d’un cadran gradué avec une ou plusieurs aiguilles, se situe sur la façade de la chaudière ou sur une conduite proche des vannes de remplissage et du disconnecteur.

L’aiguille du manomètre indique la pression réelle de l’installation. Une zone verte délimite la plage de pression correcte, tandis qu’une zone rouge indique la zone critique. Certains manomètres externes sont équipés d’une aiguille rouge qui sert de repère, tandis qu’une aiguille noire correspond à la pression réelle. Il convient de superposer ces deux aiguilles.

A noter que sur certains modèles de chaudières, la pression d’eau est signalée par des voyants lumineux sur le tableau de bord.

Vérifiez la pression d’eau sur votre manomètre

En général, la pression doit osciller entre 1 et 1,5 bar.

Pour préserver les composants de la chaudière, il est recommandé de maintenir une pression d’eau supérieure à 1 bar.

La pression de votre circuit de chauffage dépend de la hauteur de votre habitation. Il est conseillé de disposer d’une pression comprise entre 0,2 et 0,5 bar au point le plus haut de votre logement. Avec une maison à étages, il faut prendre en compte la différence de hauteur dite statique entre le vase d’expansion de la chaudière et les radiateurs du dernier niveau.

Si cette différence est de 10 mètres – également désignée sous la forme 10 m CE (10 mètres de colonne d’eau) – cela équivaut à 1 bar. La pression d’eau doit donc être réglée entre 1,2 et 1,5 bar pour garantir entre 0,2 et 0,5 bar de pression au dernier étage.

Comment évaluer les dysfonctionnements sur mon circuit de chauffage ?

  • Fonctionnement normal :
    Tout au long de la saison de chauffe, la pression d’eau doit rester constante, avec une variation maximum de plus ou moins 0,3 bar. Attention, la pression baisse après la purge des radiateurs.
  • Dysfonctionnement nécessitant une intervention prochaine de l'installateur :
    Si vous constatez des variations de pression de plus de 0,3 bar, contactez votre installateur qui vérifiera votre installation et le fonctionnement du vase d’expansion.
  • Dysfonctionnement nécessitant une intervention rapide de l’installateur :
    S’il y a une augmentation continue de la pression, cela signifie que de l’eau froide entre en permanence. Vérifiez tout d’abord que le robinet de remplissage de l’installation est bien fermé. Si la pression ne diminue pas, appelez votre installateur. Coupez votre chaudière quand la pression atteint 3 bars pour éviter l’évacuation automatique de l’eau par la soupape de sécurité.Si la pression diminue et que vous devez très régulièrement faire des appoints d’eau, il faut rechercher une éventuelle fuite sur votre installation ou remplacer le vase d’expansion qui n’assure plus son rôle.
Commenter cette publication
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes ou non un visiteur humain et à prévenir les soumissions automatisées de spams.
ganzenmuller jean-claude posté le 21 Janvier 2021
Ma chaudière alimente deux circuits distincts séparés par un échangeur à plaques. L'indication de pression affichée par le tableau de bord de la chaudière est-elle celle de l'ensemble du réseau de chauffage?
Viessmann France SAS posté le 21 Janvier 2021
Bonjour. Si vous disposez d'une séparation hydraulique via un échangeur à plaques cela sous entend que vous devez avoir un vase d'expansion et un mano-soupape pour chaque circuit placé en aval de l'échangeur Dans ce cas le manomètre de la chaudière concerne que celle-ci et le circuit en amont de l'échangeur. Toutefois, certaines installations comportent un capillaire ou un by-pass entre le circuit amont et aval de l'échangeur, dans ce cas il y a un équilibrage des pressions et le manomètre de la chaudière indique la pression dans l'ensemble de l'installation. Cordialement.
JEAN posté le 25 Janvier 2021
Votre message: Bonjour, Je suis locataire et depuis le 10 février 2017, j'étais sans chauffage et eau chaude très aléatoire pour la douche. En 2018, la chaudière a été changé par une chaudière à condensation de marque ELM-leblanc Megalia Condens AGVAC21-6M. Cette chaudière n'a jamais fonctionné correctement. Chauffage inexistant et lors des douches, c'est des douches écossaises. Mi décembre 2020, remplacer des radiateur et du réseau de chauffage. Il y a encore un problème avec le radiateur de la salle de bain qui ne fonctionne pas correctement. Je voudrais savoir, si ma chaudière ELM-leblanc Megalia Condens AGVAC21-6M est une chaudière basse température ou haute température. Et surtout si les radiateurs mis en place sont bien adaptés à la surperficie des pièces. Malgré une demande de 22 degrés dans le logement, la chaleur diffusée par les radiateurs n'est pas uniforme. Pourriez-vous me dire comment savoir si les radiateurs sont suffisamment dimensionnés pour chauffer les pièce dans lequels ils se trouvent. Dans la salle de bain, c'est un radiateur sèche serviette avec robinet monotube de la marque Giacometti, mais sans tête thermostatique. Mon installation est en monotube avec tous les robinets avec un bypass, afin de pouvoir fermer un radiateur sans bloquer la circulation de l'eau dans le réseau de chauffage. Suite au changement de la chaudiere en 2018, la chaudière a été changé par une chaudière à condensation de marque ELM-leblanc Megalia Condens AGVAC21-6M. Cette chaudière n'a jamais fonctionné correctement. Chauffage inexistant et lors des douches, c'est des douches écossaises. J'ai oublié de vous préciser que pendant 2 ans, la chaudière a fonctionné parfois avec zéro bars. Il fallait remettre de l'eau tous les jours dans la chaudière pour obtenir une pression compris entre 1 et 1,5 bars. Donc parfois des bruits bizarres dans la chaudière. L'échangeur à plaques avait été changé par un modèle plus petit. Il y a une semaine, l'échangeur à plaques a été changé pour le modèle mis en place par le constructeur de la chaudière, et une pièce défectueuse à été changée car la perte de pression était dû à cette pièce. Donc le fonctionnement de la chaudière avec une pression nulle régulièrement pendant la saison de chauffage à pu endommager le bon fonctionnement de la chaudière. Je ne trouve aucun plombier competant pour venir faire un diagnostic de mon installation afin de vérifier que la chaudière n'est pas endommagée et fonctionne correctement, et que les radiateurs mis en place dans mon appartement sont bien adaptés aux volumes des pièces à chauffer. Fin décembre 2020, j'avais trouvé un artisan plombier qui au premier abord pouver venir faire un diagnostic. Le problème c'est que lorsque je lui ai annoncé la société qui s'occupe de l'installation, il m'a dit qu'il avait repris un chantier après que cette société soit intervenue sur le chantier et que les ouvriers de cette société avaient "saloper" le travail par leurs incompétences. Il devait venir début janvier 2021, mais à ce jour, malgré des appels, sms et mails, cet artisan n'est jamais venu effectuer un diagnostic de mon installation. Depuis 4 ans, j'ai été patient, mais celà à un effet néfaste sur le moral. Avec mes remerciements, Cordialement F. JEAN
Viessmann France posté le 25 Janvier 2021
Bonjour. Nous comprenons vos inquiétudes et le désarroi face à cette situation. Toutefois et à moins que vous ne l'ayez pas remarqué en haut de page, notre blog s'intitule Ma Solution Chauffage avec VIESSMANN et n'a pas vocation à devenir un forum d'entraide au dépannage, encore moins pour des installations équipées de générateurs de marques concurrentes. N'étant pas votre interlocuteur, nous regrettons de ne pouvoir répondre à aucune de vos interrogations et vous laissons le soin de signifier les problèmes rencontrés au propriétaire bailleur. Cordialement.
novostroyka63Tog posté le 27 Juillet 2021
<b></b>

Pages

?
Vous avez besoin d'aide ?
Installateurs qualifiés RGE et formés aux solutions Viessmann