Blog des experts

Comment contrôler la pression d’eau de mon circuit de chauffage ?

Comment contrôler la pression d’eau de mon circuit de chauffage ?

La pression d’eau de votre circuit de chauffage joue un rôle important pour le bon fonctionnement de votre installation. Si la pression est trop basse ou trop élevée, des dysfonctionnements et des pannes peuvent apparaître. Pour contrôler la pression d’eau de votre chaudière, il suffit de consulter le manomètre.

Qu’est-ce qu’un manomètre, où le trouver ?

Cet outil de suivi, qui se présente sous la forme d’un cadran gradué avec une ou plusieurs aiguilles, se situe sur la façade de la chaudière ou sur une conduite proche des vannes de remplissage et du disconnecteur.

L’aiguille du manomètre indique la pression réelle de l’installation. Une zone verte délimite la plage de pression correcte, tandis qu’une zone rouge indique la zone critique. Certains manomètres externes sont équipés d’une aiguille rouge qui sert de repère, tandis qu’une aiguille noire correspond à la pression réelle. Il convient de superposer ces deux aiguilles.

A noter que sur certains modèles de chaudières, la pression d’eau est signalée par des voyants lumineux sur le tableau de bord.

Vérifiez la pression d’eau sur votre manomètre

En général, la pression doit osciller entre 1 et 1,5 bar.

Pour préserver les composants de la chaudière, il est recommandé de maintenir une pression d’eau supérieure à 1 bar.

La pression de votre circuit de chauffage dépend de la hauteur de votre habitation. Il est conseillé de disposer d’une pression comprise entre 0,2 et 0,5 bar au point le plus haut de votre logement. Avec une maison à étages, il faut prendre en compte la différence de hauteur dite statique entre le vase d’expansion de la chaudière et les radiateurs du dernier niveau.

Si cette différence est de 10 mètres – également désignée sous la forme 10 m CE (10 mètres de colonne d’eau) – cela équivaut à 1 bar. La pression d’eau doit donc être réglée entre 1,2 et 1,5 bar pour garantir entre 0,2 et 0,5 bar de pression au dernier étage.

Comment évaluer les dysfonctionnements sur mon circuit de chauffage ?

  • Fonctionnement normal :
    Tout au long de la saison de chauffe, la pression d’eau doit rester constante, avec une variation maximum de plus ou moins 0,3 bar. Attention, la pression baisse après la purge des radiateurs.
  • Dysfonctionnement nécessitant une intervention prochaine de l'installateur :
    Si vous constatez des variations de pression de plus de 0,3 bar, contactez votre installateur qui vérifiera votre installation et le fonctionnement du vase d’expansion.
  • Dysfonctionnement nécessitant une intervention rapide de l’installateur :
    S’il y a une augmentation continue de la pression, cela signifie que de l’eau froide entre en permanence. Vérifiez tout d’abord que le robinet de remplissage de l’installation est bien fermé. Si la pression ne diminue pas, appelez votre installateur. Coupez votre chaudière quand la pression atteint 3 bars pour éviter l’évacuation automatique de l’eau par la soupape de sécurité.Si la pression diminue et que vous devez très régulièrement faire des appoints d’eau, il faut rechercher une éventuelle fuite sur votre installation ou remplacer le vase d’expansion qui n’assure plus son rôle.
Commenter cette publication
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes ou non un visiteur humain et à prévenir les soumissions automatisées de spams.
Viessmann France posté le 16 Octobre 2020
Bonjour, ce post étant en doublon avec un MP que vous nous avez adressé sur serviceconso@viessmann.com, nous vous avons répondu directement en début d'après-midi. Cordialement.
FIORIN Myriam posté le 2 Novembre 2020
Comment verifier la pression au point haut . Par quelle methode.
Viessmann France posté le 2 Novembre 2020
Bonjour. Il serait nécessaire d'installer par exemple un manomètre en lieu et place du purgeur du radiateur situé le plus haut, ceci n'est jamais fait dans la pratique car dans l'article, la méthode est indiquée pour "garantir" que cette pression au point le plus haut soit comprise entre 0,2 et 0,5 bar. Extrait de l'article avec cet exemple : Si cette différence est de 10 mètres – également désignée sous la forme 10 m CE (10 mètres de colonne d’eau) – cela équivaut à 1 bar. La pression d’eau doit donc être réglée entre 1,2 et 1,5 bar pour garantir entre 0,2 et 0,5 bar de pression au dernier étage. Rappelons au passage qu'en cas de doute, il s'agit de confier cette vérification du vase d'expansion chauffage et de la pression de l'installation à votre chauffagiste.
patrice posté le 25 Novembre 2020
Très intéressant article. La pression de ma chaudière chute très rapidement et la chaudière se met en sécurité au moins une fois par jour, nécessitant de rajouter de l'eau pour faire monter la pression dans le circuit (chaudière gaz murale). Le centre de dépannage gaz me certifie que le vase d'expansion est OK, et qu'il faut envisager une fuite sur le circuit, mais je n'observe absolument rien d'anormal ni sur les radiateurs, ni de l'humidité dans les cloisons, au sol, rien de rien...Je suis un peu perdu. Un conseil SVP?
Viessmann France posté le 26 Novembre 2020
Bonjour et merci pour vos encouragements. Dans votre situation, votre prestataire de maintenance va devoir pousser un peu plus loin ses recherches, c'est son rôle. Si cela n'a pas été fait, il convient de repérer la soupape de sécurité chauffage qui peut être intégrée à la chaudière ou située à l'extérieur et de s'assurer par exemple qu'elle ne laisse pas évacuer de l'eau de chauffage en permanence à l'égout. (vous pourriez ne pas vous en apercevoir si son orifice d'évacuation est raccordé aux eaux usées ). Une fois ceci contrôlé, si une fuite sur l'installation est suspectée, il est possible pour le professionnel d'installer un manomètre provisoire en aval de la chaudière (côté installation) puis d'éteindre et d'isoler hydrauliquement la chaudière pour constater si oui ou non, une chute de pression est constatée du côté installation. Si votre chaudière est une Viessmann, votre prestataire peut contacter l'assistance technique téléphonique dédiée aux professionnels pour être orienté dans ses recherches. Cordialement.
Cherfaoui Youcef posté le 11 Décembre 2020
Merci bocou pour votre conseil
Cherfaoui Youcef posté le 11 Décembre 2020
Merci bocou pour votre conseil
Josse Jeannin posté le 19 Décembre 2020
Vos deux articles ci-dessus m'ont été d'un très grand secours.
Akh derr posté le 29 Décembre 2020
Bjr, je viens d'acheter une chaudière beretta minute s 28kwa et pr la mise en marche il est impératif que la pression soit a 1.5 bar (exigences fournisseur pr la garantie) mais elle stagne a 0.9 bar et elle monte plus, alors que g déjà atteins les 1.5 bar avant Merci de m'eclairer
Viessmann France posté le 30 Décembre 2020
Bonjour. Nous sommes le fabricant VIESSMANN et ce blog n'est pas destiné à devenir un forum d'entraide au dépannage. Si quelqu'un doit vous éclairer, c'est en priorité le professionnel qui vous a installé cette chaudière ou à défaut le fournisseur ou le fabricant BERRETA. Merci de votre compréhension. Cordialement.

Pages

?
Vous avez besoin d'aide ?
Installateurs qualifiés RGE et formés aux solutions Viessmann