Blog des experts

Baisse de pression du circuit de chauffage : comment y remédier ?

Baisse de pression du circuit de chauffage : comment y remédier ?

En regardant le manomètre, si les occupants du logement se rendent compte que le circuit de chauffage perd de la pression, ils sont souvent inquiets. Ce problème qui se manifeste par exemple par la présence de zones pouvant rester “froides”, peut avoir des causes diverses. Le texte suivant donne quelques clés pour identifier ces causes, et surtout, ce qu’il faut faire lorsque le chauffage perd de la pression.

Une baisse de pression du circuit de chauffage : les premiers signes

Comme de nombreux propriétaires regardent rarement leur chauffage, ils ne se doutent pas de la diminution de la pression de chauffage jusqu'à ce que les surfaces chauffantes restent froides. Un coup d'œil au manomètre apporte la certitude. Celui-ci est situé soit dans le panneau de commande du générateur de chaleur, soit raccordé à l'une des conduites de chauffage. On constate une baisse de pression du circuit de chauffage si l'instrument indique une valeur inférieure à 1,0 bar dans une maison individuelle typique.

Détermination de la pression correcte du système

La pression réelle requise dépend non seulement du type d'installation de chauffage, mais aussi de la taille du bâtiment. Alors que des valeurs de 1,5 à 2,0 bar sont typiques pour les maisons unifamiliales, elles peuvent aussi différer dans la pratique. Les informations peuvent être obtenues auprès d'un installateur. Pour aller plus loin, vous pouvez également lire notre article suivant sur la même thématique.


Les raisons d'une baisse de la pression

Si la pression de chauffage est en effet trop basse, il peut y avoir plusieurs raisons à cela. En voici quelques exemples :

  • purges de radiateurs non suivies d'un appoint d'eau par l'utilisateur,
  • soupape de sécurité qui fuit,
  • vase d'expansion défectueux,
  • fuites dans les tuyaux de chauffage, les raccords ou les émetteurs de chaleur,
  • purgeurs automatiques défectueux (après quelques années, ils peuvent fuir).

Diminution de la pression de chauffage due à la “mise à l'air libre”

La pression de l'installation diminue lorsque l'eau s'échappe du système. Mais cela ne se produit pas seulement en cas de dommages, mais aussi dans le cas d'une “purge” trop régulière des radiateurs ou des collecteurs du plancher chauffant. La répétition fréquente de ce processus peut entraîner une perte d'eau et donc une réduction de la pression de chauffage, à laquelle il convient de remédier en faisant un appoint d'eau. Par exemple, devoir ajouter de l'eau plus de 2 fois au cours de la saison de chauffe doit déjà vous alerter. Il faut alors contacter votre installateur.

Perte de pression due à un vase d'expansion défectueux

Une autre possibilité pour la diminution de la pression du système de chauffage peut être le vase d'expansion défectueux. Ce réservoir métallique se compose de deux chambres séparées par une membrane imperméable. Alors qu'il y a de l'eau de chauffage dans une moitié, l'autre moitié est remplie le plus souvent d'azote. L'eau de chauffage se dilate lors des phases de montée en température, et le vase d’expansion exerce alors son effet régulateur : il absorbe l'eau et du coup, il comprime l'air.

Lorsque la membrane est défectueuse, le vase d'expansion ne fonctionne plus correctement et des variations importantes de pression se produisent (> 0,3 bar). Un contrôle périodique de ce vase doit avoir lieu chaque année, au moment de l'entretien.

La pression du chauffage baisse à cause de la soupape de sécurité

La soupape de sécurité est conçue pour protéger le système de chauffage d'une pression excessive. Elle s'ouvre lorsqu'une valeur préréglée est atteinte et évacue le surplus de pression. Lorsqu'elle a remplit son rôle de protection et s'est ouverte, ne serait-ce qu'une seule fois, il est nécessaire de la faire remplacer.

Le chauffage perd de la pression en raison de fuites

Des fuites sur l'installation peuvent également faire baisser la pression. Selon l'étendue des dommages, cela peut se produire lentement ou très rapidement. Si les fuites sont dans le domaine visible, elles peuvent être identifiées par des flaques d'eau ou des murs humides. Si les propriétaires soupçonnent une fuite dans les tuyaux posés sous le plâtre ou dans la structure du plancher, on peut le vérifier à l'aide d'une caméra thermique, par exemple. Après que les experts ont porté le chauffage aux températures de fonctionnement, les images thermiques montrent la distribution cachée de l'eau de chauffage.

Si la fuite se trouve dans la chaudière, elle n'est pas toujours visible pendant le fonctionnement. Dans ce cas, il est possible que l'eau de chauffage s'évapore pendant la combustion. Les dommages ne deviennent visibles que lorsque le générateur de chaleur est éteint pendant un certain temps et qu'une flaque d'eau se forme en dessous.

En synthèse, on remarque une baisse de pression du système de chauffage si l'eau ou des gaz dissous s’en échappent ou si le vase d'expansion est défectueux. Si la perte d'eau est due à des purges de radiateurs fréquentes, les occupants du logement peuvent eux-mêmes faire l’appoint d’eau (ou contacter leur installateur). Dans tous les autres cas et notamment en cas de doute, nous vous recommandons de prendre contact avec un professionnel. Il identifiera les problèmes et trouvera une solution adaptée, ceci pouvant éviter des dommages plus importants.

Vous avez un projet de chauffage déjà assez concret ? Vous commencez à vous renseigner sur un projet, en neuf ou en remplacement d’une installation de chauffage existante ?
Remplissez le formulaire suivant ; nous nous ferons un plaisir de vous accompagner.

Commenter cette publication
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes ou non un visiteur humain et à prévenir les soumissions automatisées de spams.
Viessmann France posté le 9 Novembre 2020
Bonjour. Il convient comme indiqué dans cet article de prévenir votre installateur afin qu'il mène les recherches nécessaires sur place. Il vérifiera en priorité, l'absence d'écoulement au niveau de la soupape de sécurité chauffage et le vase d'expansion chauffage. Cordialement.
FANCIULLOTTI posté le 24 Novembre 2020
Bonjour On a une vitidens 300 On a remis le chauffage et Elle fait un bruit de.marteau, s arrete et recommence. L hiver dernier c etait pareil mais elle le faisait beaucoup moins souvent C est de plus en.plus frequent On n a pas de baisse de pression Le reparateur vient, pas de bruit .... du coup pas facile de trouver la cause Merci de votre aide Mme Fanciullotti 0561916068
Viessmann France posté le 24 Novembre 2020
Bonjour. Désolés de cette situation. De l'aide technique, Viessmann vous en apportera par l'intermédiaire de votre prestataire de maintenance, à condition que ce dernier sollicite les services dédiés aux professionnels en prenant soin au préalable de relever le type exact de Vitodens 300. Selon nos retours d'expérience, il est nécessaire que l'intervenant puisse reproduire ce bruit lorsqu'il se trouve sur place afin d'en déterminer l'origine. Nous conseillons aux professionnels dans ce type de situation de faire éteindre la chaudière par leur client au moins 4 heures avant l'intervention de leur technicien de telle manière à ce qu'il puisse travailler et faire des essais pour tenter de reproduire le "bruit" ou "cognement" sur un corps de chauffe qui soit froid. Cordialement.
VINCENT posté le 28 Novembre 2020
Bonjour, Ma chaudière avait baissé de moins d'1 bar En remettant la pression j'ai pu la mettre à 1,5 Mais aprés qq jours, celle ci a augmenté jusqu'à 2,5 J'ai purgé les radiateurs en pensant baisser la pression mais toujours pas J'ai bien refermé les vannes pour controler la pression Avez vous une réponse à cette solution ? Merci
Viessmann France SAS posté le 2 Décembre 2020
bonjour. En réponse à votre post, il convient de contacter un professionnel. Une variation de la pression du réseau aussi importante laisse à penser que la problématique se situe au niveau du vase d'expansion. Contrôle de la pression en azote du vase, dimensionnement (complément par un vase externe), membrane défectueuse... Cordialement.
Abdelkrim posté le 11 Décembre 2020
Baisse rapide de pression du circuit sans fuites apparentes sur une installation récente.
Spillebout posté le 25 Décembre 2020
Bonjour. J'ai une chaudière à gaz Vitodens 333 basse température qui vient d'être révisée dans le cadre d'un entretien préventif annuel. Rien à redire. A la suite de cet entretien, j'ai fait faire un désembouage de l'installation (5 radiateurs et plancher chauffant (7 boucles)). Depuis cette opération, la pression du réseau chute progressivement : 0.1 bar / jour depuis 3 jours, ce qui n'était pas le cas avant le désembouage. Pas de fuite apparente au niveau des multiples raccords et purgeurs (nourrices / réseau ) Qu'en pensez vous ? Avez vous une suggestion à me soumettre ? Qu'est ce qui peut expliquer ce phénomène de chute de pression ? Y a t'il un phénomène de dégazage ? si oui, combien de temps cela va t'il durer? Remerciements pour votre aide . Sincères salutations
Viessmann France posté le 29 Décembre 2020
Bonjour. Aucun diagnostic n'est possible à distance, il convient de solliciter votre installateur, notre article évoque les différents points à vérifier. Dans votre cas et suite à ces opérations de désembouage et donc de vidange, il est possible que de l'air soit entré au moment du remplissage et s'évacue ces derniers jours par des purgeurs automatiques (si présents et dont les bouchons sont ouverts ou dévissés). Dans ce cas, le dégazage fait chuter la pression lue au manomètre. Les contrôles à effectuer si aucune fuite d'eau visible par le professionnel sont en priorité le vase d'expansion chauffage, la soupape de sécurité chauffage (pas d'eau dans l'orifice de la soupape chauffage). Une action possible est d'enclencher le programme de purge d'air automatique (cf: notice de maintenance Vitodens 333 ) pour évacuer les bulles d'air restées éventuellement prisonnières dans le corps de chauffe spiralé ou dans la pompe chauffage. En cas de besoin, votre chauffagiste peut contacter le service technique dédié aux professionnels. Dans l'attente de sa visite , il faut veiller à ce que la niveau de pression soit d'au moins 1 bar. Cordialement.
romain bouché posté le 30 Décembre 2020
Bonjour, habitant au rez de chaussée dans une résidence de 2011 de 6 étages, mes 2 radiateurs sont limités à une faible puissance ; c'est un chauffage collectif à eau chaude, remis en service mi-octobre, ça paraissait fonctionner chez moi puis est arrivé les premiers vrais froids de décembre et je me suis rendu compte que mes 2 radiateurs ne chauffaient pas comme l'année précédente! J'ai contacté le syndic, j'ai repurgé mes 2 radiateurs, vérifiés les vannes thermostatiques, rien...arrété les radiateurs, ils deviennent froids, remis en route, pas mieux! Bref je me demande si la pression à l'arrivée de mes radiateurs est suffisante, mes voisins du dessus en pleins hivers précédents sont fenêtres ouvertes régulièrement, dans ma résidence les voisins des étages supérieurs ont chaud, sauf au dernier étage où le chaud est moins prononcé; bref, avez vous des conseils?? merci, Romain
romain bouché posté le 30 Décembre 2020
mes radiateurs sont également aussi chauds en haut qu'en bas...une bonne chaleur qui brule pas la main mais chaud quand même, mais cette chaleur est statique...!!??

Pages

?
Vous avez besoin d'aide ?
Installateurs qualifiés RGE et formés aux solutions Viessmann