Blog des experts

Baisse de pression du circuit de chauffage : comment y remédier ?

Baisse de pression du circuit de chauffage : comment y remédier ?

En regardant le manomètre, si les occupants du logement se rendent compte que le circuit de chauffage perd de la pression, ils sont souvent inquiets. Ce problème qui se manifeste par exemple par la présence de zones pouvant rester “froides”, peut avoir des causes diverses. Le texte suivant donne quelques clés pour identifier ces causes, et surtout, ce qu’il faut faire lorsque le chauffage perd de la pression.

Une baisse de pression du circuit de chauffage : les premiers signes

Comme de nombreux propriétaires regardent rarement leur chauffage, ils ne se doutent pas de la diminution de la pression de chauffage jusqu'à ce que les surfaces chauffantes restent froides. Un coup d'œil au manomètre apporte la certitude. Celui-ci est situé soit dans le panneau de commande du générateur de chaleur, soit raccordé à l'une des conduites de chauffage. On constate une baisse de pression du circuit de chauffage si l'instrument indique une valeur inférieure à 1,0 bar dans une maison individuelle typique.

Détermination de la pression correcte du système

La pression réelle requise dépend non seulement du type d'installation de chauffage, mais aussi de la taille du bâtiment. Alors que des valeurs de 1,5 à 2,0 bar sont typiques pour les maisons unifamiliales, elles peuvent aussi différer dans la pratique. Les informations peuvent être obtenues auprès d'un installateur. Pour aller plus loin, vous pouvez également lire notre article suivant sur la même thématique.


Les raisons d'une baisse de la pression

Si la pression de chauffage est en effet trop basse, il peut y avoir plusieurs raisons à cela. En voici quelques exemples :

  • purges de radiateurs non suivies d'un appoint d'eau par l'utilisateur,
  • soupape de sécurité qui fuit,
  • vase d'expansion défectueux,
  • fuites dans les tuyaux de chauffage, les raccords ou les émetteurs de chaleur,
  • purgeurs automatiques défectueux (après quelques années, ils peuvent fuir).

Diminution de la pression de chauffage due à la “mise à l'air libre”

La pression de l'installation diminue lorsque l'eau s'échappe du système. Mais cela ne se produit pas seulement en cas de dommages, mais aussi dans le cas d'une “purge” trop régulière des radiateurs ou des collecteurs du plancher chauffant. La répétition fréquente de ce processus peut entraîner une perte d'eau et donc une réduction de la pression de chauffage, à laquelle il convient de remédier en faisant un appoint d'eau. Par exemple, devoir ajouter de l'eau plus de 2 fois au cours de la saison de chauffe doit déjà vous alerter. Il faut alors contacter votre installateur.

Perte de pression due à un vase d'expansion défectueux

Une autre possibilité pour la diminution de la pression du système de chauffage peut être le vase d'expansion défectueux. Ce réservoir métallique se compose de deux chambres séparées par une membrane imperméable. Alors qu'il y a de l'eau de chauffage dans une moitié, l'autre moitié est remplie le plus souvent d'azote. L'eau de chauffage se dilate lors des phases de montée en température, et le vase d’expansion exerce alors son effet régulateur : il absorbe l'eau et du coup, il comprime l'air.

Lorsque la membrane est défectueuse, le vase d'expansion ne fonctionne plus correctement et des variations importantes de pression se produisent (> 0,3 bar). Un contrôle périodique de ce vase doit avoir lieu chaque année, au moment de l'entretien.

La pression du chauffage baisse à cause de la soupape de sécurité

La soupape de sécurité est conçue pour protéger le système de chauffage d'une pression excessive. Elle s'ouvre lorsqu'une valeur préréglée est atteinte et évacue le surplus de pression. Lorsqu'elle a remplit son rôle de protection et s'est ouverte, ne serait-ce qu'une seule fois, il est nécessaire de la faire remplacer.

Le chauffage perd de la pression en raison de fuites

Des fuites sur l'installation peuvent également faire baisser la pression. Selon l'étendue des dommages, cela peut se produire lentement ou très rapidement. Si les fuites sont dans le domaine visible, elles peuvent être identifiées par des flaques d'eau ou des murs humides. Si les propriétaires soupçonnent une fuite dans les tuyaux posés sous le plâtre ou dans la structure du plancher, on peut le vérifier à l'aide d'une caméra thermique, par exemple. Après que les experts ont porté le chauffage aux températures de fonctionnement, les images thermiques montrent la distribution cachée de l'eau de chauffage.

Si la fuite se trouve dans la chaudière, elle n'est pas toujours visible pendant le fonctionnement. Dans ce cas, il est possible que l'eau de chauffage s'évapore pendant la combustion. Les dommages ne deviennent visibles que lorsque le générateur de chaleur est éteint pendant un certain temps et qu'une flaque d'eau se forme en dessous.

En synthèse, on remarque une baisse de pression du système de chauffage si l'eau ou des gaz dissous s’en échappent ou si le vase d'expansion est défectueux. Si la perte d'eau est due à des purges de radiateurs fréquentes, les occupants du logement peuvent eux-mêmes faire l’appoint d’eau (ou contacter leur installateur). Dans tous les autres cas et notamment en cas de doute, nous vous recommandons de prendre contact avec un professionnel. Il identifiera les problèmes et trouvera une solution adaptée, ceci pouvant éviter des dommages plus importants.

Vous avez un projet de chauffage déjà assez concret ? Vous commencez à vous renseigner sur un projet, en neuf ou en remplacement d’une installation de chauffage existante ?
Remplissez le formulaire suivant ; nous nous ferons un plaisir de vous accompagner.

Commenter cette publication
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes ou non un visiteur humain et à prévenir les soumissions automatisées de spams.
Bastide posté le 22 Octobre 2019
Bonjour, je voudrai savoir si c'est normal que la pression qu'il y a dans les tuyaux, redescende quand la chaudière ne chauffe plus.. Exemple en chauffe le mano indique 2bars, et une fois éteinte et radiateur froid, car plus alimentée, le mano est à 1bar... Ma chaudière est à bois bûche, c'est une Morvan à écran tactile.
Viessmann France posté le 22 Octobre 2019
Bonjour, Comme indiqué dans l'article, si la différence de pression est supérieure à 0,3 bars (dans votre cas 1 bar) , il convient à l'occasion d'une visite de votre installateur de faire vérifier le vase d'expansion fermé donc prendre contact en priorité avec votre installateur ou le fabricant Morvan... Cordialement.
Bourdin posté le 10 Décembre 2019
bonjour , nous avons fait installer une chaudière en 2015 dans notre maison neuve , pour alimenter deux zones avec plancher chauffant , pas de problème pour le rch , quand a l'étage nous n'avons pas de chauffe depuis environ 2 ans malgré le passage de l'entreprise qui a effectué le chantier , lors du dernier passage du dépanneur le 5/12 /2019 ?, il pose le diagnostic nous devons remplacer le corps de divicon valeur 544,€ HT ?, supris qu'il n'y a pas de garantie . ES CE QUE LA PIECE NOUS DONNERA SATIFACTION ? NOUS N'AVONS PAS POUR HABITUDE DE PROCEDER PAR CE MOYEN DE COMMUNUCATION , je trouve le devis lourd pour un une pièce de rechange sur une chaudière qui a 4 ANS CORDIALEMENT
Viessmann France posté le 10 Décembre 2019
Bonjour, comme nous le rappelons souvent à nos clients utilisateurs, une chaudière - quelle que soit sa marque - ne fonctionne pas "seule". Pour ce qui est du chauffage, elle est intégrée dans un réseau hydraulique en circuit fermé sous pression et cette installation "vit", elle a une influence sur le fonctionnement du générateur de chaleur dans le temps. La qualité et donc la composition de l'eau de chauffage peut être amenée à se dégrader dans le temps et venir causer des dommages aux composants traversés par ce fluide caloporteur. (quelques exemples des risques évoqués ici "https://ma-solution-chauffage.viessmann.fr/blog-expert/entretien-reglage/corrosion-chauffage") Le "divicon" est un ensemble hydraulique formé de plusieurs composants fournis en pièces de rechange et dont le corps est traversé par l'eau de chauffage, il est élligible à la garantie contractuelle Viessmann pendant 2 ans. Que ce soit pendant ou au delà de la période de garantie, les conditions d'achat et de livraison de matériel pourront être évoquées uniquement entre votre installateur et Viessmann. Vous pouvez nous écrire en MP sur serviceconso@viessmann.com en nous fournissant une copie du devis et le N° de fabrication complet de la chaudière, nous vous indiquerons le prix public indicatif de la référence indiquée au devis. Cordialement,
MORIN Eric posté le 30 Janvier 2020
Vous indiquez dans votre article que l'on peut vérifier s'il y a une fuite dans la chaudière en la laissant éteinte quelques jours et en vérifiant s'il y a formation d'une flaque d'eau sous le générateur de chaleur. Dans le cas d'une VITODENS 200W dont le corps de chauffe cylindrique est situé dans la partie haute de la chaudière, je suppose que je peux faire la vérification en enlevant le capot de la chaudière et en vérifiant la présence d'eau sur la tôle séparant la chaudière du module de régulation ? Pour "regonfler" le vase d'expansion (sur installation froide), puis-je procéder comme suit : purger l'installation pour amener la pression du manomètre à 0; purger la chambre à azote par la pipette; recharger celle-ci à une pression de 0,2 bars (0,3 ?)sur le manomètre du dispositif de charge.
Patrice posté le 1 Mars 2020
Bonjour J'ai un problème récurant d'une baisse de pression lorsque le compresseur tourne sur une installation de géothermie viessman Capteur à plat. Le professionnel qui suit l'installation ne trouve pas la cause. Avez une possibilité de diagnostic plus poussé ! Ou une expérience sur un problème similaire Merci 0673791964
Viessmann France SAS posté le 2 Mars 2020
Bonjour. Nous vous conseillons d'attendre les beaux jours pour effectuer des tests de pression par sonde géothermique, tout en mettant l'installation à l'arrêt. Il faudra isoler les sondes ou boucles individuellement. Augmenter la pression dans le réseau et vérifier la tenue dans le temps. Faire de même entre le collecteur géothermique et la PAC... le principe est de contrôler une fuite éventuelle tronçon par tronçon. Cordialement.
Patrice posté le 9 Mars 2020
Bonjour Merci pour votre réponse Déjà effectué, lorsque le compresseur ne tourne pas comme en été la pression ne baisse pas Elle reste stable, la pression baisse doucement dès lors qu'on remet en route le compresseur... Que peut on faire !! Merci de votre réponse Patrice 0673791964
Viessmann France SAS posté le 13 Mars 2020
Bonjour. Nous vous confirmons qu'une légère baisse de pression peut être visualisée entre le moment où la PAC est à l'arrêt et lorsqu'elle fonctionne. En effet, lors du fonctionnement de la PAC, cette dernière puise des calories sur la source froide et la température du fluide baisse. Le tout est de vérifier que cette pression est suffisamment élevée pour que le circuit de la source ne soit pas en dépression (risque d'aspiration d'air et de cavitation de pompe). A vérifier sur place la pression du vase en azote et la chute de température. Au besoin, le professionnel contactera ou sollicitera notre service technique. Cordialement.
Hervé posté le 7 Mars 2020
Bonjour Je suis propriétaire d'une Vitodens 222 F B2TB-35 depuis février 2018 posée sur une installion de chaggave toute neuve (tuyauterie et radiateurs). Depuis quelque temps la pression est très basse (proche de 0 quand la température de l'eau est faible 30-40). Lorsque la température remonte vers 75 la pression remonte aussi vers 1,4. Dois-je en conclure que le vase d'expansion serait défectueux. Merci par avance Bien à vous.

Pages

?
Vous avez besoin d'aide ?
Installateurs qualifiés RGE et formés aux solutions Viessmann