Blog des experts

L'étiquette DPE et ERP

L'étiquette DPE et ERP

Depuis longtemps présente sur les appareils ménagers ainsi que sur les automobiles en déterminant un bonus ou un malus, l’étiquette énergétique est plus récente dans le domaine de l’immobilier. Ce diagnostic s’inscrit dans le cadre de la politique énergétique au niveau européen afin de réduire la consommation d’énergie des bâtiments et de limiter les émissions de gaz à effet de serre.
Sauf cas particuliers, un DPE est valable 10 ans.

Qui établit le DPE ?

Le contenu et les modalités d’établissement du DPE sont réglementés.
Seuls les professionnels munis d’une certification par un organisme agréé par la COFRAC (Comité français d’accréditation) ainsi que d’une assurance en responsabilité civile peuvent réaliser un DPE. Cette certification est obligatoire depuis le 1er novembre 2007.

Comment lire l’étiquette DPE ?

Tout d’abord, il faut savoir que l’étiquette de diagnostic de performance énergétique est partagées en 2 parties distinctes :

  • l’étiquette énergie pour connaître la consommation d’énergie primaire,
  • l’étiquette climat pour connaître la quantité de gaz à effet de serre émise.

Bien qu’indépendantes, ces deux parties sont liées puisqu’un logement performant consomme en principe peu d’énergie et donc rejette peu de polluants. Néanmoins, un système de chauffage vétuste peut être qualifié de polluant même si le bâtiment est performant notamment grâce à son isolation.

L’étiquette énergie

Elle est exprimée en kWhep/m²/an (ep= énergie primaire), de A pour les logements les plus économes à G pour les plus énergivores.
Le classement tient compte également de la situation géographique du bien et de son année de construction.

A partir de la classe D ou au-delà, des recommandations personnalisées pour améliorer la performance énergétique du bien comme par exemple le remplacement du système de chauffage accompagnent le DPE.

L’étiquette climat

Elle classe les logements toujours de A à G, selon leurs émissions de gaz à effet de serre, mesurées en kg eq de CO2/m²/an (eq= équivalent).

Cette étiquette a pour but de sensibiliser et d’informer sur les gaz à effet de serre afin que cet élément soit pris en compte dans le mode de chauffage sélectionné ainsi que sa source énergétique.
Afin de réduire les GES (Gaz à effet de serre) de votre logement, la solution de chauffage de références est le solaire photovoltaïque pouvant être couplé à une pompe à chaleur, un chauffage électrique, au bois ou au gaz naturel.

Une étiquette également pour le chauffage (ERP)

Le chauffage, élément clé de la performance énergétique d’un bâtiment, se voit lui aussi obligé d’afficher ses performances. Ainsi, la directive européenne sur l’efficacité énergétique (ErP) entre en application le 26 septembre 2015 : elle impose notamment aux générateurs de chaleur et tous les chauffe-eau jusqu’à 70 kW, aux préparateurs d’eau chaude sanitaire jusqu’à 500 litres et aux systèmes combinés de produits, de disposer d’un étiquetage énergétique.

Les consommateurs ont déjà l’habitude de voir les étiquettes sur les produits électroménagers ou immobiliers ; ces indications leur permettront de comparer les produits pour choisir en connaissance de cause.
La classe énergétique sera mentionnée sur une échelle de A++ à G pour le chauffage avec une évolution en septembre 2019.            Pour les pompes à chaleur, on indique deux valeurs d’efficacité énergétique : l‘une pour une température de départ de 55 °C et l‘autre pour une température de départ de 35 °C. Les étiquettes pour les équipements de cogénération comportent un symbole supplémentaire, lié à la production d‘électricité. Conséquence, tous les produits seront étiquetés y compris les solutions système et les solutions combinées. Ce qui signifie que chaque composant individuel consommateur d’énergie devra être étiqueté et que la solution globale aura sa propre étiquette.

Viessmann, pionnier en matière d’environnement et initiateur de nouvelles voies en innovation technique pour les systèmes de chauffage, a toujours eu une approche globale. Cette philosophie a permis d’anticiper les nouvelles directives et de développer des solutions systèmes durables qui sont déjà labellisées. En privilégiant la performance, Viessmann a su donner les bonnes impulsions aux professionnels déjà familiarisés à ces gammes de produits.

Vous avez un projet de chauffage déjà assez concret ? Vous commencez à vous renseigner sur un projet, en neuf ou en remplacement d’une installation existante ?
Remplissez le formulaire suivant ; nous nous ferons un plaisir de vous accompagner.

Commenter cette publication
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes ou non un visiteur humain et à prévenir les soumissions automatisées de spams.