Blog des experts

Le géocooling ou rafraîchissement passif : rafraîchir son intérieur avec une pompe à chaleur

Le géocooling ou rafraîchissement passif : rafraîchir son intérieur avec une pompe à chaleur

Le rafraîchissement naturel que l’on appelle également le rafraîchissement passif ou géocooling, est considéré comme une alternative plus économique que la climatisation classique en terme d’énergie. Ce qui est pratique, c'est qu’il suffit d’utiliser votre propre pompe à  chaleur, à condition toutefois qu’il s’agisse d’un modèle eau glycolée/eau ou eau/eau.
En effet, certains modèles de pompes à chaleur ont cette double fonctionnalité, c’est-à-dire chauffer les pièces en hiver et les rafraîchir en été ; il faut simplement pour cela que les températures dans la maison dépassent celles du sol dans lequel les échanges de chaleur s'opèrent. Et tout ceci sans exigences techniques particulières, à la grande satisfaction des utilisateurs !
Concernant la préparation de l’eau chaude sanitaire sur les pompes à chaleur eau glycolée/eau et eau/eau, cette fonctionnalité reste toujours active même lorsque la PAC est en mode de refroidissement passif.

Fonctionnalité du géocooling 

Comme les pompes à chaleur ne diffèrent guère d'un réfrigérateur dans leurs caractéristiques de base, elles peuvent être utilisées de manière très souple. L’énergie puisée dans la nature peut servir au chauffage mais également tout au long de l’année, à la          production de l’eau chaude sanitaire. De plus, la possibilité de pouvoir rafraîchir certaines pièces en été, est une bonne raison supplémentaire de choisir une pompe à chaleur.
Le refroidissement passif par pompe à chaleur (également appelé refroidissement naturel) fonctionne selon un principe relativement simple et nécessite moins d’énergie qu'un système de climatisation. Souvent, le refroidissement passif est également perçu comme plus agréable par les résidents. En effet, contrairement à la climatisation, les flux d'air froid ne sont pas utilisés et ce système est un peu plus discret.

Principe de fonctionnement du géocooling : utiliser la différence de température entre l'environnement et les espaces intérieurs

La pompe à chaleur utilise la différence de température entre la source naturelle (le sol ou les eaux souterraines) et les espaces intérieurs.
Comme un réfrigérateur, la pompe à chaleur va extraire l'énergie des espaces de vie par l'intermédiaire de l'eau de chauffage, qui circule en continu dans le réseau de distribution de la maison. Par échange thermique, cette chaleur est ensuite transférée à la source naturelle.
Il faut savoir que le circuit frigorifique n’est pas nécessaire pour assurer le refroidissement passif. Cela réduit les besoins en énergie et assure un refroidissement particulièrement respectueux de l'environnement.


Trois composants nécessaires pour le rafraîchissement par géocooling 

D'un point de vue technique, trois composants sont nécessaires pour le rafraîchissement passif :

  • une pompe de circulation
  • une vanne à trois voies
  • un échangeur de chaleur

Toutefois, malgré la simplicité de mise en œuvre de ce système, il ne faut pas oublier que les performances en matière de refroidissement ne peuvent être comparées à celles des systèmes de climatisation. La capacité de refroidissement n'est pas disponible en permanence "en appuyant sur un bouton". Elle trouve ses limites notamment avec l'augmentation progressive de la température du sol. Vers la fin de l'été, cela entraîne une diminution progressive de la capacité de refroidissement.

Rafraîchissement actif et rafraîchissement passif ou géocooling : quelle est la différence ?

Une comparaison entre le rafraîchissement actif et le rafraîchissement passif montre que ce dernier est nettement plus économe en énergie. En effet, le refroidissement naturel se passe sans technologie de réfrigération. La pompe à chaleur consomme moins d'électricité et les émissions indirectes sont réduites. En revanche, en matière de refroidissement actif, la pompe à chaleur s'appuie sur son circuit frigorifique. De ce fait, ce dernier absorbe l'énergie thermique de la pièce et augmente son niveau de température avant de dissiper l'énergie vers l'extérieur. Pour le rafraîchissement actif, ce sont généralement les pompes à chaleur air/eau, peu différentes des unités de climatisation, qui sont utilisées. Bien que ces systèmes consomment beaucoup plus d'électricité, ils atteignent une capacité de refroidissement plus élevée et surtout constante.
En synthèse, le rafraîchissement actif est plus efficace et permet d’atteindre les températures souhaitées, alors que le rafraîchissement passif est certes plus limité dans sa capacité à refroidir un logement mais il est moins consommateur d’énergie et plus respectueux de l'environnement.

Vous avez un projet de chauffage déjà assez concret ? Vous commencez à vous renseigner sur un projet, en neuf ou en remplacement d’une installation existante ?
Remplissez le formulaire suivant ; nous nous ferons un plaisir de vous accompagner.

Commenter cette publication
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes ou non un visiteur humain et à prévenir les soumissions automatisées de spams.