Blog des experts

Installer une PAC dans une ancienne maison : que prendre en compte ?

Installer une PAC dans une ancienne maison : que prendre en compte ?

Vous possédez une maison ancienne et souhaitez la rénover énergétiquement ? L’installation d’une pompe à chaleur est tout indiquée pour la production d’eau chaude ou de chauffage. Quelle pompe à chaleur choisir dans cette optique ? L’éventail de pompes à chaleur Viessmann peut remplacer tout type de chauffage existant en maison individuelle. A chaque problématique, sa solution et ses points de vigilance.

Installer une pompe à chaleur dans une maison ancienne en remplacement d’un chauffage électrique

La pompe à chaleur constitue une alternative aux radiateurs électriques, qui à l’usage se révèle souvent très économique. Pour chauffer tout ou partie de la maison, le choix se portera sur une pompe à chaleur air/air multisplit. Chez Viessmann, la gamme Vitoclima 300-S permet de raccorder 2 à 5 unités intérieures sur un même groupe extérieur. Les unités murales et les consoles sont particulièrement adaptées à la maison individuelle. Réversibles, elles soufflent le chaud en hiver (classe énergétique A+) et le froid en été (A++). Pas besoin de circuit d’eau chaude pour installer cette solution. Les différentes unités sont reliées par des liaisons frigorifiques de faible diamètre, discrètes et faciles à mettre en œuvre sans gros travaux. Les contraintes d’installation sont peu nombreuses. La principale est l’implantation du groupe extérieur. L’alimentation électrique nécessaire, déterminée par la puissance de la pompe à chaleur (elle-même définie par l’étude thermique), n’est jamais un frein car les besoins électriques sont forcément plus faibles qu’avec l’ancien chauffage électrique.

Installer une pompe à chaleur dans une maison ancienne en remplacement d’une chaudière

Pour remplacer une chaudière fioul, voire une ancienne chaudière gaz, la pompe à chaleur est tout indiquée. Dans sa déclinaison géothermique, la pompe à chaleur permet de s’affranchir de la plupart des contraintes d’installation. Le dimensionnement du générateur est très simple car les conditions de fonctionnement, liées à la température du milieu extérieur dans lequel est capté l’énergie (ici le sol ou l’eau de la nappe phréatique), sont stables toute l’année. Il est ainsi possible de fournir une température d’eau de départ de 65 °C pour alimenter un réseau de radiateurs. Pas de contrainte acoustique pour le voisinage puisque la pompe à chaleur géothermique s’installe dans la maison.

Certaines contraintes sont à prendre en compte. Une alimentation triphasée est nécessaire quand la puissance de l’abonnement électrique excède 12 kW. Le volume d’eau de l’installation est aussi souvent insuffisant en remplacement d’une chaudière. On y pallie en mettant alors en place un ballon tampon ou une bouteille de découplage.

Quelle pompe à chaleur installer dans une maison ancienne ?

PAC air/eau, haute température, monobloc, plusieurs solutions s’offrent à vous.

La pompe à chaleur air/eau, moyenne ou haute température

Moins onéreuse et plus simple à mettre en œuvre, sans intervention d’un foreur dans le cas de la géothermie verticale, la pompe à chaleur air/eau va désormais se décliner chez Viessmann en deux solutions :

  • split pour la production d’eau chaude à moyenne température (jusqu’à 60°C pour la nouvelle gamme Vitocal 200-S), suffisante pour répondre à la plupart des situations rencontrées en rénovation (plancher chauffant et/ou radiateurs dans une maison ayant fait l’objet de travaux d’amélioration énergétique ou dont le réseau de radiateur était, comme c’est le souvent le cas, surdimensionné),
  • monobloc pour la production d’eau chaude à haute température (jusqu’à 70°C à -15°C extérieur pour le modèle Vitocal 250-A, dont la commercialisation est prévue dans les prochains mois), capable de répondre à 99 % des situations.

Une nouvelle pompe à chaleur monobloc « tout-terrain » : une solution compatible avec tous les radiateurs

La pompe à chaleur split moyenne température constitue la solution traditionnelle par excellence. Le groupe extérieur et l’unité intérieure sont reliés par une liaison frigorifique dans laquelle circule le fluide frigorigène.
En version monobloc, la pompe à chaleur prend place à l’extérieur de la maison. On trouve toujours un module intérieur mais connecté par une simple liaison hydraulique.
La pompe à chaleur split présente les mêmes contraintes d’installation que la pompe à chaleur géothermique (alimentation électrique et volume d’eau). L’installateur doit aussi vérifier la compatibilité du réseau de radiateurs.
Au contraire, la pompe à chaleur monobloc présente pour seule contrainte l’alimentation électrique. Cet équipement monobloc de dernière génération, fonctionnant avec un nouveau type de fluide frigorigène (le “R 290”, autre nom du propane), permet ainsi de s’affranchir des contraintes hydrauliques et de température des émetteurs de chauffage. Pas besoin pour le professionnel de se référer à des abaques pour déterminer l’éventuel volume d’eau à compléter pour le bon fonctionnement de l’installation. Pas besoin non plus, grâce au fonctionnement à haute température, de vérifier la compatibilité des émetteurs avec la température de sortie d’eau de la pompe à chaleur : tous les radiateurs sont compatibles, qu’ils nécessitent une entrée d’eau à 60°C ou 70°C.

Coupler la pompe à chaleur à d’autres solutions : une solution pour les maisons anciennes

Une autre façon de s’exonérer des contraintes d’alimentation électrique et de température d’alimentation des radiateurs est d’opter pour une pompe à chaleur hybride (Vitocaldens 222-F), réunissant dans un même produit pompe à chaleur air/eau et chaudière gaz THPE.
Il est aussi possible de conserver la chaudière existante en complétant l’installation par une pompe à chaleur air/eau. Le modèle Vitocal 250-S est compatible avec un fonctionnement en relève de chaudière. Mais garder une chaudière existante ne permet pas de bénéficier des aides actuelles de l’Etat. Pour un fonctionnement hybride, mieux vaut donc opter pour le générateur deux-en-un Vitocaldens 222-F.

Vous avez un projet de chauffage déjà assez concret ? Vous commencez à vous renseigner sur un projet, en neuf ou en remplacement d’une installation existante ?
Remplissez le formulaire suivant ; nous nous ferons un plaisir de vous accompagner.

Commenter cette publication
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes ou non un visiteur humain et à prévenir les soumissions automatisées de spams.
?
Vous avez besoin d'aide ?
Installateurs qualifiés RGE et formés aux solutions Viessmann