Blog des experts

Comment optimiser la durée de vie d’une chaudière ?

Comment optimiser la durée de vie d’une chaudière ?

Conseils à suivre pour prévenir les pannes et allonger la durée de vie d’une chaudière. Sans oublier les importantes économies d’énergie à réaliser !

L’entretien annuel obligatoire

Le décret n° 2009-649 du 9 juin 2009 impose un entretien annuel, réalisé par un professionnel, pour toutes les chaudières (gaz, fioul, bois, multi-combustibles) dont la puissance nominale est comprise entre 4 et 400 kW.

Cet entretien annuel est à compléter par les actions et vérifications périodiques demandées par le fabricant. De manière générale, respectez toujours les consignes d'utilisation de la chaudière indiquées dans la notice livrée par le constructeur.

L’entretien courant pour optimiser la durée de vie

Tout au long de l’année, les utilisateurs peuvent effectuer certains gestes d’entretien courant pour optimiser la durée de vie de leur chaudière :

- vérifier la pression d’eau de l’installation, à maintenir entre 1 et 1,5 bar ;
- purger régulièrement les radiateurs;
- nettoyer les grilles d’aération et s’assurer qu’aucun objet ne vienne les obstruer ;
- contrôler qu’il n’y a pas de fuites d’eau ;
- contrôler qu’il n’y a pas de fuites de combustible pour une chaudière fioul ;
- vider le bac à cendres pour une chaudière bois.

Lutter contre l’embouage

L’embouage nuit aux performances de votre chaudière. La corrosion est également la cause de pannes qui entraînent de coûteuses réparations et diminuent la durée de vie de votre chaudière. Même une installation neuve peut souffrir de vieillissement prématuré si elle est embouée.

Des traitements chimiques et hydrodynamiques existent pour supprimer les boues. Des actions préventives peuvent également être mises en œuvre.

Lors du remplacement d’une chaudière, il est ainsi recommandé de nettoyer l’installation avec un produit curatif et de la rincer avant d’intégrer un inhibiteur de corrosion.

Renseignez-vous également auprès de votre mairie pour connaître la dureté de l’eau sanitaire. Si elle est particulièrement dure, des modes de traitement sont à mettre en place pour limiter les effets néfastes du calcaire.

En amont de l’installation

Choisissez toujours un installateur certifié (Qualigaz, Qualifioul, Qualibois, Qualibat, Eco-Artisan…). Une installation réalisée dans les règles de l’art est un gage de pérennité pour votre chaudière.

Veillez au bon dimensionnement de votre installation. Le surdimensionnement entraîne une usure prématurée de la chaudière et une réduction de sa durée de vie à cause de cycles de fonctionnement très courts.

Prévoyez également des accessoires de protection pour votre chaudière, comme par exemple un séparateur de boues magnétique installé sur la conduite de retour du chauffage ou un échangeur de séparation hydraulique si vous avez un plancher chauffant.

En cas de fonctionnement anormal de la chaudière, faites intervenir sans délai un professionnel !

Commenter cette publication