Blog des experts

5 choses à savoir avant d’installer un poêle à granulés

5 choses à savoir avant d’installer un poêle à granulés

1) Le dimensionnement de l’installation

Pour déterminer la puissance nécessaire pour chauffer tout ou partie de votre logement avec un poêle à granulés, il faut prendre en compte le volume à chauffer, la qualité de l’isolation, la température extérieure minimum et la température ambiante souhaitée.

Un surdimensionnement entraîne une usure prématurée du matériel installé et génère davantage de résidus et de polluants. Et si vous sous-estimez vos besoins, votre poêle à granulés n’apportera pas le confort recherché.

Faites appel à un professionnel pour réaliser un bilan thermique.

2) Des critères à respecter

Pour installer un poêle à granulés, vous devez avoir une pièce assez grande pour que l’appareil soit suffisamment éloigné des murs. Les espaces ouverts sont à privilégier pour une meilleure répartition de la chaleur.

Autour du poêle, il faut prévoir un revêtement de sol résistant au feu et facilement lavable.

D’autre part, vous devez vous assurer que votre conduit de fumée est adapté. Le poêle à granulés peut également être raccordé avec une ventouse en façade mais attention aux risques de salissures.

N’oubliez pas de prévoir un espace, étanche à l’eau et à la poussière, pour stocker les granulés. Pour une tonne de pellets, une surface d’1 m² au sol sur une hauteur de 1,40 m est nécessaire.

3) La performance et le confort des appareils

Généralement utilisé en chauffage d’appoint, le poêle à granulés, en acier ou en fonte, peut être à tirage naturel ou à tirage forcé à l’aide de ventilateurs.

Il est recommandé d’installer un poêle labellisé Flamme Verte, de préférence de classe 7 étoiles assurant un rendement de 90 % minimum.

Soyez attentif à la puissance sonore en pleine charge et à charge réduite.

Vérifiez si l’appareil est programmable et peut être déclenché à distance.

Contrôlez la capacité du réservoir et évaluez les intervalles de chargement en fonction de la consommation envisagée.

Pour une meilleure répartition de la chaleur, privilégiez un modèle Hydro, raccordable sur le réseau de chauffage central et/ou un préparateur sanitaire.

4) Une installation du poêle à granulés dans les règles de l’art

Choisissez un professionnel certifié Qualibois et souscrivez un contrat d’entretien pour plus de tranquillité.

5) Des coups de pouce financiers

Pour pouvoir bénéficier du crédit d’impôt pour la transition énergétique, de l’éco-prêt à taux zéro, de la TVA à 5,5 %, des aides des fournisseurs d’énergie et autres subventions locales, le poêle à granulés à installer doit répondre à des critères, notamment avoir un rendement énergétique ≥ à 70 %. Pour en savoir plus, consultez le site de l'ADEME.

Des chaudières à granulés existent également.

Commenter cette publication