Blog des experts

La maintenance de votre chaudière : obligatoire et 100% utile !

La maintenance de votre chaudière : obligatoire et 100% utile !

L'arrêté du 15 septembre 2009 relatif à l’entretien annuel des chaudières dont la puissance nominale est comprise entre 4 et 400 kilowatts rend celui-ci obligatoire et précise les opérations à réaliser par le professionnel que vous avez choisi :

  • Vérification de la chaudière et, si nécessaire, nettoyage et réglage,
  • Mesure du taux de monoxyde de carbone (CO),
  • Evaluation des performances énergétiques et environnementales de la chaudière,
  • Evaluation du rendement de la chaudière, qui est comparé à celui des chaudières les plus performantes aujourd'hui sur le marché,
  • Evaluation des émissions de polluants atmosphériques de la chaudière, qui sont comparées à celles des chaudières les plus performantes aujourd'hui sur le marché (NOx pour les chaudières gaz et fioul, COV et poussières pour les chaudières biomasse),
  • Conseils (de bon usage, sur l’amélioration de la chaudière et du système en place, sur l’intérêt éventuel du remplacement de l'installation, …),
  • Remise d’une attestation d’entretien, au plus tard 15 jours après la visite d’entretien.

Dans tous les cas, il est primordial également de se référer à la notice de maintenance du fabricant fournie avec l’appareil de chauffage. Celle-ci peut contenir des préconisations d’entretien très spécifiques, qui viendront en complément de celles prévues dans le cadre légal.

La maintenance des chaudières gaz et fioul encadré par des normes

La maintenance doit comporter a minima les opérations telles que décrites dans les normes, respectivement NF X50-010 pour les chaudières à usage domestique utilisant les combustibles gazeux, et NF X50-011 pour les chaudières à usage domestique équipées de brûleurs à pulvérisation utilisant le fioul domestique.

L'entretien des chaudières gaz

Les opérations à effectuer a minima sont :

  • Nettoyage du corps de chauffe, du brûleur, de la veilleuse, de l’extracteur (si incorporé dans l’appareil),
  • Vérification du circulateur (si incorporé dans l’appareil),
  • Vérification et réglage des organes de régulation (si incorporés dans l’appareil),
  • Vérification des dispositifs de sécurité de l’appareil,
  • Vérification de l’état, de la nature et de la géométrie du conduit de raccordement,
  • Dans le cas d’une chaudière raccordée à une VMC gaz (Ventilation Mécanique Contrôlée),
  • Vérification fonctionnelle de la sécurité individuelle équipant ladite chaudière,
  • Nettoyage du conduit de raccordement,
  • Vérification des débits de gaz et réglage éventuel, si cette procédure est bien prévue par le fabricant,
  • Pour les chaudières avec ballon à accumulation, vérification des anodes ainsi que des accessoires fournis par le constructeur et suivant les prescriptions de celui-ci,
  • Mesure de la température des fumées et mesure de la teneur en dioxyde de carbone (CO2) ou en oxygène (O2) dans les fumées, dans le cas d’une chaudière équipée d’un brûleur à air soufflé,
  • Mesure, une fois les opérations de réglage et d’entretien de l’appareil réalisées, de la teneur en monoxyde de carbone (CO < 50 ppm), dans le cas d'une chaudière à circuit de combustion non étanche,
  • Vérification de l’état, de la nature et de la géométrie du conduit de raccordement de l’appareil.

L'entretien des chaudières fioul

Les opérations à effectuer a minima sont :

  • Démontage et nettoyage complet du brûleur,
  • Nettoyage du pré-filtre fioul domestique lorsque l’installation en est munie (sinon nettoyage du filtre de la pompe fioul domestique),
  • Relevé du type de gicleur,
  • Mesure de la pression de pulvérisation du gicleur,
  • Vérification fonctionnelle des dispositifs de sécurité du brûleur,
  • Nettoyage du corps de chauffe,
  • Vérification fonctionnelle des dispositifs de sécurité de la chaudière,
  • Vérification fonctionnelle du circulateur de chauffage (si incorporé dans l’appareil),
  • Détermination de l’indice de noircissement,
  • Mesure de la température des fumées,
  • Mesure de la teneur en dioxyde de carbone (CO2) ou en oxygène (O2) dans les fumées.
  • Mesure, une fois les opérations de réglage et d’entretien de l’appareil réalisées, de la teneur en monoxyde de carbone (CO < 50 ppm), dans le cas d'une chaudière à circuit de combustion non étanche,
  • Vérification de l’état, de la nature et de la géométrie du conduit de raccordement de l’appareil.

Pour plus d’informations sur la mise en service et le dépannage de votre installation, consultez http://www.viessmann.fr/fr/services/mise_en_service_depannage.html .

Vous avez un projet de chauffage déjà assez concret ? Vous commencez à vous renseigner sur un projet, en neuf ou en remplacement d’une installation existante ?
Remplissez le formulaire suivant, nous nous ferons un plaisir de vous accompagner.

Commenter cette publication