Blog des experts

La corrosion dans une installation de chauffage

La corrosion dans une installation de chauffage

Dès sa mise en fonctionnement, une installation de chauffage est exposée au risque de la corrosion, un phénomène naturel à l’origine de nombreux désagréments.

Quelles sont les causes de la corrosion et de l’embouage ?

L’eau qui circule dans le réseau de chauffage transporte de l’oxygène qui, lorsqu’il entre en contact avec des composants en acier, génère des oxydes de fer. Ces derniers se déposent sous forme de boues dans l’installation. Au fil du temps, ils dégradent l’acier et finissent par le perforer.

L’acidité de l’eau est également agressive pour les matériaux d’une installation de chauffage. Des valeurs de pH sont à respecter en fonction de la nature des métaux. Un différentiel de « 1 » entre deux mesure de pH, signifie que l’eau est devenu 10 fois plus acide. Une valeur du pH entre 8 et 10 doit être respecter (sans dépasser les 8,5 en présence d’aluminium)

Quant à la corrosion galvanique, elle est causée par les interactions entre deux métaux, entraînant un phénomène de pile électrochimique. Résultat : le métal le plus noble attaque le métal le moins noble. Plus la différence de potentiel entre les métaux sera importante et plus la corrosion sera active. Ce sera le matériau ayant le potentiel le plus faible qui se corrodera.

D’autre part, des bactéries sulfato-réductrices peuvent se développer. Ces dernières vont encore augmenter les dépôts de boues et accélérer la corrosion en acidifiant le pH de l’eau.

Certaines caractéristiques des installations de chauffage constituent des causes aggravantes de la corrosion, comme par exemple la présence de canalisations en PER non équipées d’une barrière anti-oxygène (BAO) ou encore l’utilisation d’un nombre de coudes trop important.

Pourquoi est-il important de lutter contre la corrosion ?

L’embouage ralentit la circulation de l’eau et la diffusion de la chaleur. Votre chaudière est moins performante. Vous ressentez un inconfort thermique et pourtant votre consommation d’énergie augmente.

La corrosion peut également entraîner des pannes, l’usure de pièces et plus généralement un vieillissement prématuré et accéléré de l’installation.

Quels sont les symptômes de l’embouage ?

Pour déterminer si votre installation de chauffage a besoin d’un désembouage, certains signes doivent attirer votre attention.

  • Votre chaudière est-elle bruyante ? Se met-elle fréquemment en sécurité ? Est-elle moins performante ?
  • Avez-vous constaté des zones froides sur votre plancher chauffant ? Vos radiateurs ne chauffent-ils plus en partie basse ?
  • Vos radiateurs sont-ils froids en partie supérieure ? Avez-vous besoin de les purger régulièrement ?
  • Des radiateurs piqués ou qui se percent, des micro-fuites générant des chutes de pression doivent également vous alerter.
  • Des pannes du circulateur ou de l’échangeur à plaques sont d’autres symptômes d’une installation embouée.

Vous pouvez aussi contrôler la couleur de l’eau du circuit de chauffage. Une eau rougeâtre ou des particules noires en suspension sont le signe d’une corrosion active.

Différents traitements peuvent être appliqués en fonction de la composition de l’eau du circuit de chauffage.

Commenter cette publication