Blog des experts

Comment renforcer l’isolation une maison ancienne ?

Comment renforcer l’isolation une maison ancienne ?

Le secteur du bâtiment consomme 43 % de l’énergie utilisée en France. Une situation qui s’explique notamment par l’ancienneté du parc de logements, dont les ⅔ datent d’avant 1975, alors qu’aucune réglementation thermique n’était en vigueur.

Améliorer la performance énergétique et l’isolation d’une maison ancienne permet de gagner en confort, d’augmenter sa valeur patrimoniale, de diminuer les consommations d’énergie et les émissions de CO2.

Comment mettre en œuvre une isolation performante ?

Avant de vous lancer dans des travaux de rénovation, il faut prendre en compte toutes les spécificités du bâti pour dresser le bilan énergétique de votre maison ancienne. Bien utile pour ne pas altérer par exemple les qualités thermiques d’un mur épais en briques ou en pierres.

À noter : les rénovations dans l’existant doivent répondre à une réglementation thermique qui impose des performances minimales.

L’isolation de la toiture est très rentable car c’est là que les pertes de chaleur sont les plus importantes. Les travaux sont engagés en fonction de l’état de la charpente et de la couverture, de l’usage des combles (perdus ou habitables) et de la place disponible pour poser l’isolant.

Pour isoler les murs d’une maison ancienne, deux solutions existent : l’isolation par l’intérieur ou par l’extérieur. Le coût est moins élevé dans le premier cas et permet de conserver l’aspect extérieur de la maison. L’isolation par l’extérieur traite un plus grand nombre de ponts thermiques, conserve l’inertie des murs et ne modifie pas la surface habitable.

Quant aux planchers de la maison, ils peuvent être isolés par le bas, par le haut ou entre les éléments de structure du plancher, selon les contraintes d’espace et d’accessibilité.

Enfin, la performance thermique des parois vitrées dépend de la qualité de la menuiserie et du vitrage, ainsi que de la pose.

 

Des conséquences positives pour le système de chauffage

Si vous avez décidé de mener des travaux rénovation thermique dans votre maison ancienne, il est conseillé de débuter par l’isolation. En effet, une maison bien isolée consomme moins d’énergie et vous permet d’optimiser le rendement des systèmes de chauffage les plus performants.

Ainsi, vous pouvez réduire la puissance de votre chaudière et favoriser les émetteurs basse température, couplés à une chaudière à condensation. Avec une pompe à chaleur basse température, vous profitez d’un coefficient de performance optimal et réduisez le coût de votre abonnement électrique. Si vous installez une chaudière fioul, vous pouvez diminuer la taille de la citerne et donc gagner de la place. En optant pour un système solaire combiné, vous avez besoin d’installer moins de capteurs thermiques.

De cette façon, votre profitez du charme de l’ancien, tout en réalisant des économies !

Commenter cette publication
admin_vanksen posté le 11 Mai 2017
Commentaire test