Blog des experts

Plancher chauffant ou radiateurs, que choisir ?

Plancher chauffant ou radiateurs, que choisir ?

Le choix du plancher chauffant est devenu courant dans le cadre d’une construction neuve. Son installation est plus difficile lorsqu’il s’agit d’une rénovation.

Quels sont les avantages et les inconvénients de ce type d’émetteur de chaleur par rapport à des radiateurs ?

Les avantages du plancher chauffant

Avec une diffusion de chaleur par rayonnement, le plancher chauffant offre un grand confort thermique. La température est constante, bien répartie et uniforme dans toute la pièce. Le mode d’émission de chaleur des radiateurs par rayonnement et convection, peut entraîner un ressenti moins agréable.

Avec le plancher chauffant, qui émet uniquement par rayonnement, il n’y a pas de déplacement d’air et donc pas de poussières.

Le plancher chauffant à eau chaude offre le choix de l’énergie : chaudière, pompe à chaleur ou capteurs solaires.

Un autre avantage de taille du plancher chauffant est sa totale invisibilité. Il libère les sols et les murs. Sans radiateurs, vous gagnez de la place et vous pouvez aménager plus facilement votre habitation.

Le plancher chauffant permet également de réaliser d’intéressantes économies d’énergie. Il est en effet moins coûteux de chauffer de l’eau à 45°C qu’à une température supérieure à 65°C pour des radiateurs traditionnels qui ne sont pas basse température.

D’autre part, pour une même sensation de confort, vous pouvez baisser la température ambiante d’environ 2°C par rapport à un système de chauffage conventionnel, car la diffusion de chaleur par rayonnement chauffe davantage les objets que l’air.

Enfin, le plancher chauffant hydraulique permet de faire du rafraîchissement en été s’il est utilisé avec une pompe à chaleur réversible par exemple.

Les inconvénients du plancher chauffant

Toutefois, le plancher chauffant présente quelques inconvénients : le coût de l’installation est élevé, entre 40 et 50 €/m2 pour un système électrique et entre 70 et 100 €/m2 pour un plancher à eau chaude. On considère en moyenne une différence de coût de 50 €/m2 entre plancher chauffant et radiateurs. Un investissement à considérer en regard des économies d’énergie possibles.

Avec la grande inertie du plancher chauffant, il faut au minimum 3 heures pour augmenter la température intérieure de quelques degrés. Cela peut créer de l’inconfort surtout en demi-saison. Les radiateurs sont plus souples et réactifs.

Le plancher chauffant demande des travaux conséquents en rénovation. Il faut réaliser une nouvelle dalle et surélever le sol de quelques centimètres, donc adapter l’ouverture des portes. Le plafond chauffant ou les plinthes chauffantes sont plus simples à mettre en œuvre et moins chers.

Certains revêtements de sol ne sont pas compatibles (plancher de bois épais ou moquette épaisse).

Enfin, dans une petite pièce comme une salle de bains, il est nécessaire d’ajouter un radiateur (sèche-serviettes par exemple).

Commenter cette publication