Blog des experts

L’installation d’un plancher chauffant hydraulique en rénovation : 5 points de vigilance

L’installation d’un plancher chauffant hydraulique en rénovation : 5 points de vigilance

Le plancher chauffant hydraulique offre un grand confort thermique et permet de réaliser des économies d’énergie. Cependant, il nécessite d’importants travaux dans le cadre d’une rénovation. Voici 5 points de vigilance lors de son installation :

1.Prévoir une hauteur de réservation

L’épaisseur du plancher chauffant hydraulique réduit la hauteur sous plafond car une chape doit être installée. Ces chapes peuvent être humides (béton, ciment, liant anhydrite) ou sèches. Il faut alors adapter l’ouverture des portes, remonter les prises électriques et déplacer les équipements fixés au sol.
Des systèmes très minces permettent une hauteur de réservation hors revêtement de seulement 24 mm. Mais le choix du revêtement de sol sera limité.

2.Prendre en compte les contraintes de poids

Au rez-de-chaussée et plus particulièrement aux étages, il faut veiller au poids de l’installation et à la charge qu’elle peut supporter.
Certains procédés en solutions sèches sont jusqu’à quatre fois plus légers que du béton traditionnel et peuvent supporter jusqu’à 200 kg/m2.
Pour les rénovations lourdes avec création d’étages, il existe des planchers chauffants hydrauliques spécialement conçus et intégrés aux planchers intermédiaires.

3.Installer un plancher chauffant hydraulique performant

Les performances d’un plancher chauffant hydraulique dépendent du type de solutions choisies, des caractéristiques de l’isolant, de la puissance de l’émetteur et du dimensionnement.
À privilégier, un système avec une faible inertie, pour une meilleure réactivité et prise en compte des apports solaires gratuits, et avec une conductivité thermique élevée (λ). Plus λ est grande et moins la chape offre de résistance au passage de la chaleur.
Pour faire le bon choix, optez pour un plancher chauffant ayant reçu un avis technique favorable du CSTB (Centre scientifique et technique du bâtiment).

4.Évaluer la durée des travaux de rénovation

Si vous installez un plancher chauffant hydraulique alors que vous habitez le logement, vous devez prendre en compte les contraintes du chantier et le délai de mise en chauffe.
Pour limiter les désagréments de ces travaux de rénovation, vous pouvez choisir un système de chape sèche équipée d’un diffuseur de chaleur sous dalles qui peut être posé pièce par pièce.
Quant aux chapes liquides, le temps de séchage avant d’installer le revêtement de sol peut aller d’une quinzaine de jours à 12 semaines, et même plus pour certaines chapes anhydrites.

5.Penser à la pérennité du système

Afin d’optimiser la durée de vie de votre plancher chauffant hydraulique, un désembouage et un détartrage doivent être effectués tous les 5 ans. Cela permettra d’éliminer les dépôts dans les tuyaux.
Il est recommandé de privilégier les tubes équipés d’une BAO (barrière anti-oxygène) pour limiter l’apparition de boues. À prévoir également, une séparation hydraulique et un séparateur de boues pour protéger le générateur de chaleur.

Commenter cette publication