Blog des experts

Solaire photovoltaïque : du nouveau chez Viessmann

Solaire photovoltaïque : du nouveau chez Viessmann

Fabricant leader mondial du chauffage, Viessmann propose d’associer chaudière gaz à condensation et modules microphotovoltaïques (MicroPV) pour répondre efficacement aux exigences de la RT 2012.

Depuis le 1er janvier 2013, les consommations énergétiques des constructions neuves ne doivent pas dépasser un Cep moyen de 50 kWh/m2/an, un chiffre divisé par 3 par rapport à la précédente réglementation thermique. D’autre part, le recours aux énergies renouvelables à hauteur de 5 kWh/m2/an est désormais obligatoire.

Fiable, performante et innovante, la solution complète Viessmann permet d’atteindre facilement ces objectifs, de faire des économies d’énergie et de valoriser durablement le patrimoine.

Des équipements adaptés à tous les besoins

Viessmann propose un large choix de chaudières gaz à condensation Vitodens, de la chaudière murale à micro-accumulation au combiné compact avec ballon intégré, pour des rendements jusqu’à 98 % (sur PCS), jusqu’à 109 % (sur PCI). Elles garantissent un confort total en chauffage et eau chaude sanitaire.

Quant aux équipements MicroPV Viessmann, ils sont parfaitement adaptés aux besoins d’une famille, se composant de 1 à 4 modules Vitovolt 200 de 255 Wc. Chaque module est équipé d’un micro-onduleur pour transformer en toute sécurité le courant continu en courant alternatif.

De l’énergie gratuite

L’électricité produite par l’installation est utilisée en mode autoconsommation. Elle couvre ainsi, totalement ou partiellement, la consommation des appareils électriques en veille d’une maison. Une énergie gratuite qui permet de réaliser une économie conséquente sur la facture annuelle. Par exemple, pour une maison dans le sud de la France, avec deux modules d’une puissance totale de 510 Wc, l’économie peut atteindre 750 kWh/an.

Les modules solaires photovoltaïques ont une garantie de puissance pendant 25 ans et la production électrique peut être suivie sur Internet.

Directement raccordée au tableau de distribution électrique, l’installation réinjecte dans le réseau public l’énergie qui n’aurait pas été consommée sur place. A noter que dans le cadre de la RT 2012, la production d’électricité à demeure peut être déduite du Cep, dans la limite de 12 kWh/m2/an.

Encombrement réduit dans l’habitation, pose simple et rapide, large choix de solutions possibles en fonction des besoins, les avantages sont nombreux pour cette installation au rapport qualité-prix très intéressant.

Commenter cette publication