Blog des experts

Quelles différences entre des capteurs solaires thermiques et des panneaux photovoltaïques ?

Quelles différences entre des capteurs solaires thermiques et des panneaux photovoltaïques ?

L’énergie solaire est inépuisable, gratuite et non polluante. Pour en profiter, vous pouvez installer des capteurs solaires thermiques ou des panneaux photovoltaïques.

Une énergie, mais deux usages à bien distinguer. Dans le premier cas, l’énergie solaire est utilisée pour produire de la chaleur. Dans le second, elle sert à produire de l’électricité.

Capteurs solaires thermiques et panneaux photovoltaïques : des comportements différents

Comment fonctionnent les capteurs solaires thermiques ?

Un capteur solaire thermique transforme l’énergie des rayonnements solaires en chaleur. Cette dernière est transportée par un fluide caloporteur qui, via un échangeur thermique, va restituer cette énergie à un ballon de stockage.

Une régulation donne la priorité à l’énergie solaire lorsqu’elle est disponible. En cas d’ensoleillement insuffisant, votre système de base (chaudière, pompe à chaleur…) prend le relais.

L’énergie des capteurs solaires thermiques peut être entièrement dédiée à la production d’eau chaude sanitaire (ECS) avec l’installation d’un chauffe-eau solaire individuel (CESI). On considère que le solaire thermique peut couvrir entre 50 et 80 % des besoins annuels en ECS d’un foyer.

En plus de la production d’ECS, le solaire thermique peut participer au chauffage d’un logement. Il s’agit alors d’un système solaire combiné (SSC), plus complexe à mettre en œuvre, qui peut couvrir entre 40 % et 60 % des besoins de chauffage d’un foyer.

Pour limiter les risques de surchauffe et de vieillissement prématuré des installations solaires, Viessmann a développé et breveté la technologie ThermProtect, un revêtement intelligent qui contrôle et limite la montée en température des capteurs. L’installation est protégée en cas de fortes chaleurs ou d’absence d’utilisation.

Comment fonctionnent les panneaux photovoltaïques ?

Un module photovoltaïque est composé d’un ensemble de cellules photovoltaïques. Ces composants électroniques sont généralement à base de silicium, un matériau dit « semi-conducteur » qui produit de l’électricité lorsqu’il est éclairé. Plusieurs technologies de fabrication existent pour les cellules : la cellule cristalline est la plus représentative. Elle est déclinée en 2 versions MONOCRISTALLINE et POLYCRISTALLINE qui dépendent du processus de dépôt du silicium sur le support

L’effet photovoltaïque a été découvert par Becquerel en 1839. Les photons de la lumière solaire transmettent leur énergie aux électrons du matériau semi-conducteur. Ces derniers se mettent en mouvement, créant un courant électrique.

Chaque module photovoltaïque est équipé d’un micro-onduleur qui transforme le courant continu en courant alternatif utilisable dans votre logement. L’électricité ainsi produite est utilisée en autoconsommation.

Une installation de 25 m2 de modules photovoltaïques peut produire en un an environ 2 500 kWh, soit l’équivalent de la consommation électrique d’une famille de 4 personnes (hors chauffage, cuisine et eau chaude).

Si vous n’avez pas choisi d’être en autoconsommation totale, l’énergie résiduelle est réinjectée dans le réseau public et achetée par un distributeur d’électricité. L’onduleur est alors relié à un compteur spécifique pour en mesurer la quantité.

Commenter cette publication