Blog des experts

Coût d’une chaudière à condensation : ce n’est pas plus cher qu’une chaudière basse température

Coût d’une chaudière à condensation : ce n’est pas plus cher qu’une chaudière basse température

Confort, économies d’énergie, respect de l’environnement, une chaudière à condensation conjugue ces trois avantages. Pour le gaz ou le fioul, elle apparaît comme la meilleure solution de chauffage.

La directive européenne ErP

Depuis le 26 septembre 2015, une nouvelle réglementation européenne s’applique aux systèmes de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire (chaudières, pompes à chaleur, préparateurs d’eau chaude…).

Cette directive impose un étiquetage énergétique aux systèmes de chauffage, similaire à celui des appareils électroménagers. D’autre part, elle instaure des exigences d’éco-conception, ainsi que des seuils minimaux de rendement énergétique.

Pour les chaudières d’une puissance jusqu’à 400 kW, le rendement saisonnier, c’est-à-dire le rendement réel moyen de l’appareil, doit ainsi atteindre 86 %. Les équipements les moins performants sont donc exclus du marché et les chaudières à condensation deviennent de fait le modèle standard.

A noter qu’une dérogation est accordée jusqu’en 2018 pour certaines chaudières dans les immeubles collectifs (problème d’évacuation des fumées).

La condensation, un choix logique

Même si la loi oriente le choix des consommateurs vers la chaudière à condensation, ce sont avant tout les nombreux atouts de cette technologie qui la rendent plus avantageuse qu’une chaudière basse température.

Une chaudière à condensation ne coûte pas plus cher qu’une chaudière basse température. En effet, une chaudière à condensation permet de réaliser des économies d’énergie sur le long terme mais également de bénéficier des aides de l’Etat à l’achat.

En utilisant les calories des fumées de combustion pour préchauffer l’eau de chauffage, une chaudière à condensation limite les déperditions énergétiques. Le rendement est ainsi amélioré d’environ 6 à 12 % par rapport à une chaudière basse température.

Une chaudière à condensation est plus respectueuse de l’environnement, elle rejette moins de gaz à effet de serre. En consommant moins d’énergie, il y a moins d’émissions de polluants.

Pour encourager le développement de ce type d’appareil, l’Etat a mis en place plusieurs mesures. L’achat d’une chaudière à condensation est ainsi éligible au crédit d’impôt pour la transition énergétique. Son taux unique est fixé à 30 %.

Ce crédit est cumulable, sous conditions de ressources, avec l’éco-prêt à taux zéro.

L’achat d’une chaudière à condensation est également éligible au certificat d’économie d’énergie (CEE). Un coup de pouce financier supplémentaire ! Pour en savoir plus, renseignez-vous auprès de votre installateur.

Commenter cette publication
cousin posté le 16 Janvier 2017
bonjour, j'ai demandé un devis à trois installateurs, et puis j'ai contacté un technicien de gaz de France qui m'a orienté vers une chaudière basse température. Mon installation étant monotube. Mon installateur maintenant ne sait pas bien régler ma vitopend 222, avec une sonde extérieur et un vitotrol 200. je mais la consigne à 22, et nous avons 24.1°. j'ai fait venir mon technicien qui ne sait pas comment régler. Ma chaudière